Le carnaval de Malmedy (Cwarmê)

Malmedy

Lu Haguète de Malmedy  © SI Malmedy

Le terme Cwarmê désigne, à Malmedy, la période de carnaval qui s’étend du samedi de la quinquagésime (veille du Dimanche gras) au Mardi gras, minuit. Cette période est également appelée les Grandes haguètes par opposition aux P’titès haguètes ou Crâs Djudis, les quatre jeudis précédant le Cwarmê. Cette période de préparation du carnaval est l’occasion pour les enfants et les adultes masqués d’envahir les rues.

Le Samedi gras, Le Trouv’lê reçoit, des autorités communales, les pleins pouvoirs pour présider aux réjouissances. Peu après, il fait son entrée dans la ville au son de la marche d’allure processionnelle qui porte son nom et marque le début du carnaval. Le Dimanche gras a lieu un grand cortège, auquel participent également des chars. Il rassemble tous les types de masques caractéristiques du carnaval de Malmedy qui redoublent d’imagination quand il s’agit de taquiner le public : les Arlequins, qui chatouillent le visage des visiteurs de la queue de renard attachée à leur bicorne, les Sôtés, affublés de leurs énormes gibus, les Grosses Têtes, les Boulangers qui tapotent l’arrière-train des spectateurs avec leur pelle, les Longs Nez qui imitent les spectateurs…et, évidemment, la Haguète, le personnage principal du carnaval malmédien, qui immobilise ses victimes avec son Hape-tchâr (genre de grandes tenailles en bois en forme de zigzag) jusqu’au moment où celles-ci demandent pardon. Le Lundi gras est le jour des Rôles : les différentes sociétés culturelles jouent, sur les places principales de la ville, des revues carnavalesques satiriques en patois. Le mardi, les sociétés carnavalesques sortent de nouveau. Le soir, le rituel brûlage de la Haguète clôture le Cwarmè.

Lu long-ramon de Malmedy  © SI Malmedy.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée international du Carnaval et du Masque, Emilie Botteldoorn et Sabine Maüseler, mai 2013