Château de Guirsch

Arlon

Rue du Château, 6704 Guirsch, Belgique

Classement comme monument et comme site le 16 octobre 1975

Charmant petit village, Guirsch était au Moyen Âge le chef-lieu d’une grande seigneurie dont le titulaire possédait tous les degrés de juridiction seigneuriale. Le premier château fut détruit en 1413 mais la chapelle castrale, dédiée à saint Willibrord, a subsisté ; il s’agit de l’actuelle église du village. L’édifice qui subsiste aujourd’hui a été érigé entre 1749 et 1763 en moellons crépis et pierre de taille. Le château se trouve sur un surplomb dominant un vaste parc arboré et est précédé d’une grande cour fermée par une grille d’honneur en fer forgé. Cette troisième maison seigneuriale de Guirsch a été construite pour André de Marches, dont la famille posséda le bien jusqu’à la fin du 19e siècle. Le village est littéralement entouré par le Grand-Duché de Luxembourg : en 1839, le seigneur de Guirsch pesa de tout son poids pour que son village reste en Belgique au moment des traités de partage du Luxembourg. Profondément catholique, il n’aurait pu supporter de voir ses terres annexées au pays d’un roi protestant. Depuis la rue du Château, on accède à l’ensemble par une imposante tour-porche couverte d’une toiture à bulbe, datée de 1763. Au-dessus du fronton de l’entrée se trouve une pierre portant les armes des Marches-Vilain XIIII. La cour rectangulaire est bordée sur deux côtés par le logis et les dépendances. L’imposant maître-corps date de 1749 et est caractérisé par son portail décoré des armoiries de la famille Marches-de Reiffenberg.

Institut du Patrimoine wallon