Ettapengebiet (1915-1918)

Pendant les quatre années de la guerre, la Belgique dépend à la fois des autorités militaires et du gouverneur général. En janvier 1915, le territoire belge s’accroît des territoires français de Fumay, Givet et Maubeuge. Procédant à sa réorganisation intérieure, les Allemands créent d’emblée deux zones bien distinctes en soustrayant au territoire occupé (Okkupationgebiet) d’une part, le district des Étapes (Etappengebiet) et la zone des armées d’autre part. Le district des Étapes est soumis à la seule autorité militaire qui autorise, ou non, l’application des décisions du gouvernement général prises à Bruxelles. Placée d’abord sous l’autorité de la 4e armée allemande, l’Etappengebiet se compose de la partie de la province de Flandre occidentale au nord de l’Yser, d’une grande partie de la province de Flandre orientale, l’extrême ouest de la province de Hainaut et de l’extrême sud de la province du Luxembourg. L’étendue du domaine des Étapes varie avec le temps.

Référence
PaSLq-dep ; WPgM_Carte_6

Institut Destrée (Paul Delforge et Marie Dewez) - Segefa (Pierre Christopanos, Gilles Condé et Martin Gilson)