Les guerres de religion embrasent l’Europe (XVIe-XVIIe siècles)

La question religieuse marque le XVIe siècle. La réforme connaît un vif succès et le protestantisme gagne sans cesse du terrain depuis ses principaux foyers, en Angleterre et surtout dans l’empire germanique. Toute l’Europe est concernée. Alors que la branche « autrichienne » des Habsbourg fait face à l’expansion musulmane et orthodoxe à l’est, la branche « espagnole » mâte violemment les soulèvements qui agitent les Pays-Bas, où revendications religieuses et politiques se mêlent. En France, l’opposition entre catholiques et protestants mobilise également fortement la royauté qui accorde des « places de sûreté » aux huguenots. Ces guerres marquent durablement la construction politique européenne durant 80 ans et ne trouvent leur épilogue que par la signature des traités de Westphalie, en 1648.

Références
GM03-06 - GrossA03_9

Institut Destrée (Paul Delforge et Marie Dewez) - Segefa (Pierre Christopanos, Gilles Condé et Martin Gilson)