Mésolithique (±10.000 – ±6.500 av. J-C)

Les populations de chasseurs-cueilleurs mésolithiques prolongent les modes de vie de la période précédente. . La miniaturisation des objets en silex s’accentuent pour servir notamment de pointes de flèches pour les arcs nécessaires à la chasse au petit gibier (cerf, chevreuil, sanglier). On assiste également à un début de sédentarisation, au moins pour une partie du groupe.Les hommes de cette époque enterraient fréquemment leurs morts dans les grottes. Celle de Loverval, la grotte Margaux à Dinant, celle du Petit-Ri à Malonne ou encore la Grotte du Bois Laiterie à Profondeville ont révélé des sépultures. Certaines renfermaient un mobilier funéraire abondant et varié.

RéférencesCDp ; Cor ; Guid ; Ot07 ; Ot09, Pir

Institut Destrée (Paul Delforge et Marie Dewez) - Segefa (Pierre Christopanos, Gilles Condé et Martin Gilson)