15-16 août 1914 : prise de Loncin et reddition des forts de Flémalle et Hollogne

15-16 août 1914 : prise de Loncin et reddition des forts de Flémalle et Hollogne

Le 4 août, les troupes du Reich violent la frontière belge. Le 7 août, la brigade du général Erich Ludendorff parvient à entrer dans Liège et s’en empare, malgré la résistance pugnace des forts de la Meuse. Pendant une semaine encore, douze forts liégeois parviennent à retenir les autres divisions allemandes à l’entrée de la vallée qui donne accès à la France ; le 14 août, sept d’entre eux doivent pourtant se résoudre à capituler ; le 15, Boncelles et Lantin tombent de concert ; dans le même temps, le fort de Loncin qui verrouillait la route de Bruxelles subit un bombardement concentré de toutes les forces allemandes disponibles sur le terrain. En fin de journée, le fort explose ; le général Leman est retiré blessé des décombres. Le lendemain, Flémalle et Hollogne se rendent à leur tour, mettant ainsi un terme à la Bataille de Liège. Cette défense héroïque vaudra à la ville de Liège de recevoir la Légion d’honneur ; elle est la première ville hors de France à être ainsi honorée.

 

Paul Delforge