Tournai

Code postal : 
7500

Immeuble, quai Vifquin, 30

Quai Vifquin 30, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 21 avril 1980

Cette façade enduite de style Empire date du début du XIXe siècle. Elle est composée de quatre travées et de trois niveaux de hauteur dégressive. Le rez-de-chaussée est caractérisé par des baies cintrées ornées de moulures retombant sur un bandeau. Au premier étage, les fenêtres sont rectangulaires et leur encadrement bordé d’un tore amorti en congé. Les seuils sont continus et forment un second bandeau saillant. Au dernier niveau, les baies rectangulaires reposent sur des seuils saillants.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Immeuble, quai Vifquin, 26

Quai Vifquin 26, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 16 septembre 1981

Assez étroite, cette maison se situe à l’angle de deux rues et se compose de deux niveaux de huit travées (deux quai Vifquin, une travée d’angle et cinq rue Haigne). Les deux façades sont caractérisées par leur bichromie. En effet, elles sont composées de pierre de Tournai et de briques couvertes d’un badigeon beige. Les percements disposent d’un encadrement en pierre appareillée. Les linteaux clavés ainsi que les seuils sont continus, formant des bandeaux qui soulignent l’horizontalité du bâtiment. L’édifice est couvert d’une toiture en bâtière et croupes d’angle percée de deux lucarnes, également à croupe.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Immeuble, quai Vifquin, 19

Quai Vifquin 19, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 11 septembre 1981

Cette maison construite dans le début du XIXe siècle est un exemple intéressant de l’architecture de style Empire. La façade s’élève sur deux niveaux semblables en pierre et ciment. Le rez-de-chaussée, sur socle de pierre, est bordé de pilastres à refends. Il est percé d’une grande porte cintrée flanquée de deux colonnettes toscanes, de deux baies rectangulaires fermées par une ferronnerie aux motifs de couronnes de laurier et de flèches et de deux pilastres toscans en pierre de Tournai. De part et d’autre de l’imposte, les écoinçons montrent deux oculi ornés de bustes. L’étage est percé d’une porte-fenêtre similaire à la porte du rez-de-chaussée, si ce n’est par la présence d’un balcon en ferronnerie et de deux baies aveugles ainsi que par l’absence de bustes dans les oculi ou le choix du béton pour les colonnettes. L’ensemble est couvert d’une corniche en bois à gouttes supportant une croupe frontale ouverte d’une lucarne en bâtière.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Immeuble, quai Vifquin, 18

Quai Vifquin 18, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 6 décembre 1983

Cet immeuble de style néoclassique date de la fin du XIXe siècle. Sa façade enduite est composée de trois étages de quatre travées. Sur un rez-de-chaussée aux percements rectangulaires, les étages sont caractérisés par des baies de hauteur dégressive. Au second niveau, on retrouve des fenêtres cintrées sur bandeau saillant. Le dernier étage est, quant à lui, éclairé de petites baies carrées. Les percements sont caractérisés par un encadrement à filets identiques pour chaque niveau. Le tout est abrité sous une croupe frontale.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Immeuble, quai Vifquin, 12

Quai Vifquin 12, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 2 juillet 1981

Cette maison de type traditionnel a été construite au XVIIe siècle. Elle est composée d’un rez-de-chaussée en pierre appareillée et de deux étages de type tournaisien, alternant pierre et briques badigeonnées de rouge. Ces niveaux, marqués horizontalement par trois cordons moulurés, sont formés de trois travées. Les étages sont percés de baies de hauteur dégressive aux linteaux de pierre et briques. Les fenêtres des étages sont caractérisées par leur seuil continu constituant un bandeau plat. La couverture en bâtière à croupe frontale, percée d’une lucarne, repose sur une imposante corniche à corbeaux de bois.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Immeuble, rue de la Triperie, 13-15

Rue de la Triperie 13-15, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 16 septembre 1981

Cette façade fait partie avec sa voisine d’un ensemble louisquatorzien (encadrement des percements en pierre tandis que les trumeaux, allèges et entablements sont en briques). Construites à la fin du XVIIe siècle, elles sont semblables aux maisons situées à l’angle de la rue des Puits l’Eau.

L’immeuble comprend trois niveaux de cinq travées, la dernière aveugle. Le rez-de-chaussée commercial est doté de deux belles devantures en bois ouvragées présentant des pilastres, panneaux, volets, etc. Les deux niveaux supérieurs sont éclairés de hautes baies rectangulaires dont certaines sont postiches. Le tout est couronné d’une toiture en bâtière d’ardoises artificielles éclairée de deux lucarnes à croupe.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Immeuble, rue de la Triperie, 11

Rue de la Triperie 11, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 22 septembre 1981

Cette façade fait partie avec ses voisines, les nos 13-15, d’un ensemble louisquatorzien (encadrement des percements en pierre tandis que les trumeaux, allèges et entablements sont en briques). Construites à la fin du XVIIe siècle, ces façades sont semblables aux maisons situées à l’angle de la rue des Puits l’Eau.

L’immeuble comprend trois niveaux de trois travées. Les deux niveaux supérieurs sont éclairés de hautes baies rectangulaires à petits-bois, dont certaines sont postiches. Le tout est couronné d’une toiture éclairée d’une lucarne à croupe.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Immeuble, rue de la Tête d'Or, 7

Rue de la Tête d’Or 7, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 16 octobre 1975

Cette façade de pierre et briques est l’ancien « Hôtel du Singe d’Or ». Construit en 1752, cet hôtel particulier comporte quatre travées de deux niveaux délimités par deux bandeaux saillants et par des pilastres superposés aux angles. À l’extrême gauche, le frontispice est encadré par deux pilastres à refends superposés. Il est percé d’un portail en anse de panier au rez-de-chaussée et à l’étage d’une porte-fenêtre à balcon en ferronnerie. Cette baie est inscrite dans un panneau rectangulaire en pierre appareillé. À trois reprises, ce panneau est réuni aux pilastres par des assises de pierre. Le rez-de-chaussée, en pierre appareillée, est ouvert de trois hautes baies rectangulaires aux montants à refends qui se prolongent sur toute la hauteur de la façade. L’hôtel est couronné d’une toiture à croupe frontale en ardoises éclairée de deux lucarnes à croupe.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Immeuble, rue de la Tête d'Or, 3

Rue de la Tête d’Or 3, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 21 avril 1982

Cette habitation néoclassique du XIXe siècle est composée de trois travées et de trois niveaux de hauteur dégressive. Le rez-de-chaussée est caractérisé par quatre colonnes toscanes constituées de tambours de pierre de largeur également dégressive. Les étages sont couverts d’un enduit blanc et sont percés de baies rectangulaires à encadrement profilé. La façade est rehaussée de bandeaux continus marquant les seuils de ces baies. Sur la corniche moulurée, la croupe frontale en ardoises est ouverte d’une lucarne, elle aussi à croupe.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Couvent des Clairisses de Tournai

Quai Taille-Pierres 27-27b, 7500 Tournai (Belgique)

Classé comme monument le 6 octobre 1994

Les Clairisses sont installées à Tournai depuis 1628, logeant tour à tour chez la noblesse et dans un refuge situé à la rue Saint-Piat. En 1827, elles s’établissent au quai Taille-Pierres dans une dépendance de l’ancien clos des Récollets. Cette habitation était occupée dès 1240 par les Frères mineurs et appartenait à Walter de Marvis (évêque tournaisien du XIIIe siècle qui créa des institutions de bienfaisance).

Le couvent comprend deux corps de logis (XVIIe siècle) et une aile, situés respectivement au quai Taille-Pierres et à la rue des Récollets. Le premier corps de logis comprend onze travées en moellons, briques et pierre chaulés. Les percements ont pour la plupart étaient refaits mais comportent tous des petits-bois. Le second édifice, adossé au premier, a été remanié au XIXe siècle. Les revers de ces deux bâtiments donnent sur le jardin où l’on peut voir la chapelle construite selon les plans de J. Bruyenne (XIXe siècle). L’aile de type tournaisien, située rue des Récollets, montre un plan en L et se distingue par sa frise dentée sous encorbellement. Le portail en pierre comporte un arc en anse de panier muré.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Pages

S'abonner à RSS - Tournai