La salle de la fraternité : Henri Bragard

Malmedy
Rue de la Tannerie, 1, 4960 Malmedy

La salle de La Fraternité est indissociable de la figure d’Henri Bragard, l’un des principaux artisans de la résistance de Malmedy contre la germanisation forcée, sous le régime prussien. Neveu de l’abbé Pietkin, autre grande figure de la Wallonie malmédienne, Henri Bragard est le cofondateur du Club wallon en 1898. Dès 1902, il dispense des cours de français à La Fraternité, alors société catholique ouvrière.


Henri Bragard

Présent au Congrès wallon de Liège en 1905 et membre de l’Assemblée wallonne, premier parlement – officieux – de Wallonie en 1914, Henri Bragard s’oppose au pouvoir prussien chaque fois qu’il menace le caractère wallon de Malmedy. Durant le conflit de 1914-1918, enrôlé de force dans les troupes impériales, il restera fidèle à ses idéaux.

Après le rattachement de Malmedy à la Belgique, le 10 janvier 1920, il milite pour la promotion de la culture et de l’identité wallonnes dans sa ville. Auteur de langue wallonne et journaliste, il s’investit aussi dans le riche folklore local.

Célébré de son vivant comme le promoteur du Mouvement wallon à Malmedy, opposant au nazisme dans l’entre-deux-guerres, Henri Bragard est arrêté par la Gestapo en 1943. Il mourra, un an plus tard, en déportation.

Plaque commémorative :