La dalle funéraire du comte Eugène d’Astier à Zétrud-Lumay

Jodoigne

La chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours à Zétrud-Lumay. Photo de 1944 © Bruxelles, KIK-IRPA La chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours à Zétrud-Lumay. Photo de 1944 © Bruxelles, KIK-IRPA

 

Né le 13 juin 1796 à Zétrud-Lumay, il entre au service dès 1810 et a peut-être servi au 27e régiment de chasseurs à cheval bien qu’aucun document ne puisse nous le confirmer. Il devient sous-lieutenant en 1814 et passe ensuite dans l’armée des Pays-Bas où il est nommé premier lieutenant le 11 novembre 1814. Il sert dans le 2e régiment de carabiniers belges pendant la bataille de Waterloo. Gravement blessé, il agonise longuement avant de décéder le 19 juillet 1817. Il est inhumé dans la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours située au milieu des champs dans son village natal. Au sol, se situe sa dalle funéraire gravée dans les marbres blanc et noir. On y retrouve des armoiries dans la partie supérieure et son épitaphe dans la partie inférieure : « Ci-gît Messire Eugène comte d’Astier, lieutenant en 1er au rég[imen]t des cuirassiers belges (…) présent à la bataille de Waterlo [sic] le 18 juin 1815. Décédé à Bruxelles le 19 juillet 1817 âgé de 21 ans ». La chapelle abrite également la sépulture de ses deux frères, eux aussi combattants des guerres d’Empire : Honoré-Dominique d’Astier, officier au service de la France jusqu’en 1814 et Henri-Louis-Marie d’Astier, sous-lieutenant au régiment des chevau-légers belges, capitaine au 27e chasseurs à cheval.

 

Frédéric MARCHESANI, 2014