La maison natale du prince-abbé Célestin Thys

Hamoir

Le hameau de Fairon a vu naître Célestin Thys (1730-1796), 76e et dernier prince-abbé de Stavelot-Malmedy de 1786 à 1792. Sur la façade de l’édifice se trouve aujourd’hui une plaque commémorative présentant le blason du prince-abbé dans le haut de la composition et une inscription dédicatoire « Dans cette maison est né Célestin Thys, dernier prince-abbé de Stavelot et de Malmedy », accompagnée de ses dates de naissance et de mort.

Portrait du prince-abbé Célestin Thys conservé au musée de la principauté abbatiale © KIK-IRPA, Bruxelles

Portrait du prince-abbé Célestin Thys

conservé au musée de la principauté abbatiale

En 1789, le souverain stavelotain avait subi lui aussi les conséquences des événements nés en France et qui se propagèrent à Liège et dans le Brabant. Les magistrats de Stavelot et Malmedy demandèrent à ce moment à leur prince l’abolition des privilèges. Après avoir accepté, Célestin Thys finit par se rétracter. Cette décision marque le point de départ de sa chute et de l’explosion de la colère dans sa principauté. Emportant ses archives et des trésors du monastère, le prince-abbé prend le chemin de l’exil. Il est évacué à Echternach, abbaye du duché de Luxembourg, avant de prendre la route de Hanau, ville de Hesse, et de Francfort. Après la bataille de Jemappes de 1792, la principauté de Stavelot est ouverte aux révolutionnaires. Célestin Thys, quant à lui, décède à Hanau le 1er novembre 1796.

Frédéric MARCHESANI, 2013