Maison espagnole de Soignies

Soignies

Ruelle Scafflart 3, 7060 Soignies, Belgique

Classement comme monument le 7 juillet 1976

Appelée également maison Nalis ou maison de Guise, cette belle demeure est plus connue sous le nom de « maison espagnole », terme communément utilisé pour désigner les maisons construites sous le régime espagnol aux 16e et 17e siècles. La bâtisse est située sur l’emplacement de l’ancienne demeure du chanoine Jean de Guise, qui fut ensuite la propriété du chapitre de la collégiale Saint-Vincent avant d’être cédée à un négociant de draps au début du 16e siècle, préalablement à la reconstruction de la parcelle. Située en plein cœur de Soignies, à deux pas de la collégiale Saint-Vincent, la maison espagnole est une remarquable demeure du 16e siècle, probablement une des plus anciennes bâtisses conservées de la ville. Différente des autres édifices de l’époque, elle inaugure l’arrivée du type d’architecture dit « traditionnel » à Soignies, usant de briques et de pierre mêlées. De cette époque date le logis à étage situé du côté de la rivière et caractérisé par la présence d’un long parallélépipède surmonté d’une bâtière pentue limitée par des pignons à gradins. Une aile transversale a été ajoutée par la suite et a modifié sensiblement l’allure de cette demeure patricienne. On y ajoute alors un passage carrossable, une cour pavée et des dépendances ; ces dernières ont toutefois disparu aujourd’hui. Achetée par la ville en 1961, la bâtisse se dégrade progressivement avant sa vente en 1999. Acquise par l’Institut du Patrimoine wallon, elle est profondément restaurée entre 2003 et 2005 et abrite aujourd’hui des logements sociaux.

Institut du Patrimoine wallon