La Marche de la Trinité de Walcourt

Walcourt

Le dimanche de la Trinité, une semaine après la Pentecôte

Marche de la Trinité à Walcourt.

Depuis le moyen âge, la Vierge de Walcourt a toujours été vénérée par un nombre impressionnant de pèlerins. Elle était spécialement invoquée par les mineurs et les carriers. Aujourd’hui, c’est la marche militaire qui constitue l’hommage majeur à la Trinité. Néanmoins, les processions qui traversent les campagnes avec une réplique de la statue de la Vierge Noire ont persisté et s’organisent à partir du mercredi précédant la Trinité. La particularité de la Vierge de Walcourt est que le côté gauche de son visage est noirci sans que le bois soit carbonisé. D’après la légende, elle serait sortie de l’église et de la ville lors d’un incendie qui détruisit toute la cité en 1228. Elle aurait survécu sur un arbre situé dans un endroit appelé le Jardinet.

A Walcourt, les premiers témoignages parlant de groupes armés escortant la procession datent de 1429. C’est à partir de 1815 que la procession fut accompagnée par des marcheurs costumés en soldats napoléoniens. Lors de la Trinité, on peut admirer environ 350 marcheurs qui appartiennent à quatre compagnies différentes: les Hussards, la Jeune Garde, les Zouaves et la compagnie du Premier Empire. Lors du Grand Tour, un arrêt est prévu au Jardinet où l’on rejoue le miracle qui a sauvé la statue de la Vierge ; les spectateurs essaient d’arracher une branche à un bouleau fraîchement planté. Le samedi et le lundi sont organisés d’autres défilés ainsi qu’une messe en l’honneur des marcheurs décédés. Le dimanche suivant, c’est la sortie du saint Sacrement.

Marche de la rinité à Walcourt

 

Marche de la Trinité à Walcourt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée international du Carnaval et du Masque, Emilie Botteldoorn et Sabine Maüseler, mai 2013