La Marche Saint-Pierre de Morialmé

Florennes

Dimanche suivant le 29 juin

Marche Saint-Pierre de Morialmé

La marche Saint-Pierre à Morialmé remonterait à 1854, année au cours de laquelle la fièvre des marais fit de véritables ravages parmi la population. Le médecin du village promit alors à saint Pierre une procession en échange de son intercession. Celle-ci eut lieu le 29 juin de cette année et, dans les jours qui suivirent, l’épidémie fut endiguée et les malades guérirent. Dès lors, la procession fut répétée annuellement. Cinquante ans plus tard, en 1904, participaient trois compagnies, les Vétérans, les Patriotes et les Amis réunis. Actuellement, seules les deux dernières subsistent. La discussion pour la répartition des rôles se fait peu avant le Lundi Pâques et est annoncée à cette date. Des visites aux donateurs potentiels sont ensuite organisées. La veille de la procession proprement dite, le samedi, les compagnies rendent hommage au monument aux Morts. Le Dimanche, les Patriotes se rendent à la messe pendant que les Amis réunis reçoivent les distinctions ; ce sera ensuite le tour des Patriotes. Le cortège se forme pour se rendre à la Chapelle Saint-Pierre où la statue du saint est installée sur un autel en plein air. Après que les honneurs militaires lui aient été rendus et le bivouac des hommes d’armes, la statue regagne sa chapelle et les compagnies rentrent au village sur la Grand Place duquel elles s’organisent en bataillon carré. Le lundi, elles saluent les personnalités et les membres protecteurs.

Marche Saint-Pierre de Morialmé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée international du Carnaval et du Masque, Emilie Botteldoorn et Sabine Maüseler, mai 2013