Jean Bock

Bovigny 15/01/1931

Député wallon : 1999-2004

De retour au pays après plusieurs années passées au Congo, Jean Bock s’engage en politique dans les rangs du parti libéral. Conseiller provincial du Luxembourg (1965-1981), député permanent (1968-1971), chef de Cabinet adjoint de Willy De Clercq qui est alors vice-Premier ministre et ministre des Finances (1972-1974), il redevient député permanent (1974-1981). Il est principalement en charge du Tourisme.
Vice-président du PLP wallon (1973-1977) puis du PRLW (1977-1979) et du PRL (1979-1981), secrétaire politique adjoint du PRL (1981-1995), Jean Bock quitte le niveau provincial en 1981, pour être coopté au Sénat (1981-1985), avant d’être régulièrement choisi comme sénateur provincial du Luxembourg (1985-1987, 1987-1991, 1992-1995), statut qui ne lui permet pas de siéger au Parlement wallon. Lors du scrutin de 1995, il est élu à la fois directement au Sénat et au Parlement wallon, mais préfère rester à la Haute Assemblée (1995-1999). Secrétaire du Sénat (1988-1991), questeur (1992-1999), il est aussi le président du Collège des Questeurs (1995-1999).
En juin 1999, il est à nouveau élu au Parlement wallon où il décide cette fois de représenter effectivement l’arrondissement d’Arlon-Marche-Bastogne (1999-2004). Bourgmestre de Gouvy pendant plus de vingt ans (1983-2004), il met un terme à sa carrière politique en décembre 2006.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 59-60

conseiller provincial du Luxembourg (1965-1981)
député permanent (1968-1971, 1974-1981)
sénateur coopté (1981-1985)
conseiller communal de Gouvy (1983-2006)
bourgmestre de Gouvy (1983-2004)
sénateur provincial du Luxembourg (1985-1995)
sénateur (1995-1999)
député wallon (1999-2004)

Paul Delforge, décembre 2014