Philippe Bracaval

Mouscron 14/10/1957

Député wallon : *2007-2009

Licencié en Philologie germanique, professeur de langues à l’Institut Saint-Charles de Luingne, traducteur, Philippe Bracaval est élu conseiller communal PRL de Mouscron en 1994 et, depuis les bancs de l’opposition, interpelle de manière opiniâtre et de plus en plus musclée le bourgmestre J-P. Detremmerie sur la gestion communale et sportive de Mouscron, de diverses asbl et de l’IEG (1995-). En 2007-2008, suite à une plainte déposée par Ph. Bracaval, le ministre wallon de tutelle ouvre une enquête sur les dossiers mouscronnois.
Quand Jean-Luc Crucke opte pour la Chambre fédérale (2007), un fauteuil régional wallon se libère pour son suppléant Ph. Bracaval qui va siéger au Parlement wallon pendant deux ans (2007-2009). Premier suppléant encore en 2009 lors du scrutin régional, candidat au scrutin fédéral anticipé de juin 2010, Philippe Bracaval porte surtout son intérêt pour le Parlement wallon. À nouveau premier suppléant en mai 2014, dans la circonscription de Tournai-Ath-Mouscron, il reste tributaire de la destinée de J-L. Crucke, mais il constate que sa popularité est en hausse : la tournure des élections communales d’octobre 2012 à Mouscron y est pour beaucoup. Tête de liste MR, Philippe Bracaval a réalisé le 6e score tous partis confondus et son parti a gagné un siège. Ce sont pourtant les tensions internes du PS qui amènent finalement le cdH (qui dispose de la majorité absolue) à abandonner son partenariat avec les socialistes et à se tourner vers le MR : du même coup, Philippe Bracaval devient Premier échevin, en charge de l’Instruction publique, fonction qu’occupait Annick Saudoyer. Parmi ses premières décisions, celle de ne pas réaliser le projet d’École des Sports à Mouscron.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2014
Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 69-70

conseiller communal de Mouscron (1995-)
député wallon (2007-2009)
échevin (2012-)

Paul Delforge, décembre 2014