José Canon

Buvrinnes 23/05/1946

Député wallon : 1992-1995

Sous-officier de carrière affecté au Service médical de l’armée belge, contrôleur aux Travaux publics à la Régie des Bâtiments (1976), ce gradué en Assurances est aussi assureur-conseil et tient un bureau à Anderlues. D’accessoire, cette seconde activité deviendra progressivement la principale. Militant socialiste, élu régulièrement conseiller communal d’Anderlues depuis 1970, il remplace le bourgmestre Armand Eloi subitement décédé durant l’été 1987. Malgré une liste dissidente en 1988, il conserve l’hôtel de ville jusqu’en 2000.
Entre-temps, José Canon a fait son entrée à la Chambre, comme représentant de l’arrondissement de Thuin et siège dans le même temps au Parlement wallon (1992-1995). Administrateur du TEC-Charleroi (mai 1991), le député-bourgmestre veille à faire bénéficier sa localité des retombées des projets Objectif 2 et Objectif 1.
En 1995, José Canon maintient sa candidature à la Chambre fédérale, cette fois dans l’arrondissement jumelé de Charleroi-Thuin. Régulièrement réélu (1995-2003), il s’intéresse surtout aux questions relevant de la Défense nationale et ne siège plus à Namur.
En proie à de nouvelles dissensions au sein du PS local (2000), J. Canon est vivement soutenu par les électeurs de sa commune, mais doit se contenter de siéger comme conseiller communal (2001-2006). Écarté de la liste socialiste en octobre 2006, il présente une liste dissidente, « Mouvement socialiste », qui prive le PS de 5 sièges et l’oblige à élargir sa majorité au MR. Membre du MS, il siège désormais comme conseiller communal de l’opposition. En octobre 2012, des problèmes de santé le contraignent à ne plus se représenter personnellement devant l’électeur, même si sa liste, toujours dissidente, MSJCanon – cdh, se présente au suffrage.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 89

conseiller communal d'Anderlues (1971-2012)
bourgmestre (1987-2000)
député (1992-1995)
membre du Parlement wallon (1992-1995)
député fédéral (1995-2003)

Paul Delforge, décembre 2014