Mathieu Daele

Verviers 5/02/1981

Député wallon : 2009-2014 ; 2014-

Très jeune, Mathieu Daele milite au sein d’Écolo. À 19 ans, candidat aux communales à Theux, il est premier suppléant en octobre 2000 et, deux ans plus tard, est appelé à remplacer la seule élue des Verts. Achevant ses études d’assistant social en 2003 à l’ESAS (HEMES), il effectue ensuite une première licence en Sciences politiques à l’Université de Liège, avant de commencer à travailler dans un centre PMS à Liège (2004). En 2005, il coordonne les activités de la Fondation « Responsible Young Drivers », à Bruxelles et, de 2006 à 2009, retrouve les centres PMS de Huy d’abord, de Verviers ensuite.
Non candidat aux communales de Theux en octobre 2006, il est l’un des fondateurs d’Écolo J, groupe des Jeunes du parti Écolo dont il devient le co-président fédéral (2007-2008). Cofondateur et coprésident de la régionale verviétoise (2008-2009), il est deuxième sur la liste des Verts au scrutin régional de juin 2009. Déjà candidat en 2004 (898 vp.) et au scrutin fédéral de 2007 (2.570 vp.), il obtient la confiance de 2.700 électeurs de l’arrondissement de Verviers en 2009 et bénéficie du système de l’apparentement en province de Liège pour décrocher un siège surprise qui échappe au cdH de Verviers et aux Verts liégeois. Benjamin des assemblées régionale et communautaire, il est membre de la Commission en charge de la Mobilité (notamment en matière de transports scolaires) et de la Commission de la Santé, de l’Action sociale et de l’Égalité des chances. Il prend une active aux travaux conduisant au décret instaurant le parcours d’intégration pour les « étrangers ». À Bruxelles, au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, il siège dans la Commission de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse, dont il prend la présidence en 2013.
Lors du scrutin d’octobre 2012, ayant relancé une section locale à Theux, il contribue au succès des Verts qui emportent quatre sièges et près de 20% ; il siège au Conseil. Fort d’une action dynamique et volontaire, le jeune député wallon brigue la reconduction de son mandat au scrutin régional de 2014 dans la circonscription de Verviers. Tête de liste (3.691 vp), il évite le tsunami qui emporte alors le parti Écolo ; il fait partie des quatre députés wallons Ecolo « rescapés », soit dix de moins que dans la législature précédente.

conseiller communal de Theux (2002-2006)
député wallon (2009-)
conseiller communal (2012-)

Paul Delforge, décembre 2014