Michel de Lamotte

Liège 11/04/1955

Député wallon : *2001-2004 ; 2004-2009 ; 2009-2014

Licencié en Droit de l’Université de Liège (1982), juriste, il entre dans la fonction publique, au ministère de la Région wallonne et accède au rang de premier attaché à la Direction générale de l’Économie et de l’Emploi (1983-1996).
Conseiller communal PSC de Liège élu en 1982, chef de groupe PSC (1989-1996), il remplace William Ancion comme échevin des Finances, de l’Urbanisme et des Cultes (1996-1999) le temps du mandat ministériel du précité. Retrouvant la présidence du groupe PSC et son mandat de conseiller communal (1999-2001), de Lamotte devient le conseiller liégeois détaché auprès de Philippe Maystadt, président du PSC, pour assurer la refondation du « nouveau PSC ». Suppléant de William Ancion, il entre au Parlement wallon en 2001 et est régulièrement réélu dans la circonscription de Liège (2004, 2009).
Chef de groupe cdH au Parlement wallon (depuis 2004), il a l’occasion de s’investir dans tous les dossiers qui concernent la région wallonne en général, le pays de Liège en particulier. Représentant du cdH au sein du Groupe Wallonie-Bruxelles (2007-2008), il s’oppose par contre à l’idée qu’un groupe de réflexion puisse se constituer au sein du Parlement wallon pour réfléchir à l’avenir institutionnel de la Wallonie. Néanmoins, quand la Commission se constitue, il participe aussi à ses travaux (2008).
Administrateur-délégué au Port autonome de Liège, administrateur de l’Intercommunale de gestion immobilière (Igil) et de la Maison liégeoise, et président du Collège des Commissaires d’Intermosane, membre effectif du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, le député wallon a soutenu la démarche de Maurice Bayenet et fait aboutir, non sans difficulté et avec beaucoup d’obstination, le texte du décret qui vise à pénaliser financièrement l’absentéisme des parlementaires (2009). Durant son troisième mandat à Namur (2009-2014), sous la majorité PS-cdH conduite par Rudy Demotte, Michel de Lamotte préside la Commission de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de la Mobilité du Parlement wallon.
Premier suppléant dans la circonscription provinciale de Liège lors du scrutin de mai 2014, il compte sur l’attribution d’une fonction ministérielle à Melchior Wathelet pour décrocher un siège à la Chambre fédérale. Il se retrouve cependant sans mandat parlementaire quand le MR de Charles Michel décide de former, seul du côté francophone, une majorité fédérale avec trois partis flamands. Réélu en 2012 au Conseil communal de Liège, il y est le chef de groupe de son parti (2012-).

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 171 - Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2014

conseiller communal de Liège (1983-)
échevin (1996-1999)
député wallon (2001-2014)
chef de groupe au Parlement wallon (2004-2009)

Paul Delforge, décembre 2014