Paul-Olivier Delannois

Tournai 1/07/1966Député wallon : 2004-2009Licencié en Sciences politiques de l’Université libre de Bruxelles, Paul-Olivier Delannois consacre son mémoire de fin d’études à l’action politique de José Happart. Attaché parlementaire de Christian Massy lorsque celui-ci était député régional (1995-2001), il devient conseiller à la présidence du CPAS avant de prendre la direction du home Valère Delcroix qui héberge des personnes handicapées (1994-2007). Candidat aux élections communales de Tournai en octobre 2000, P-O. Delannois obtient un mandat qu’il cède très vite pour rejoindre le Cabinet du bourgmestre de la Cité des Cinq Clochers. Chef de Cabinet du mayeur (2001), président de l’USC tournaisienne (2003-2010), « expert » au sein du club de football de Tournai, il brigue et obtient un mandat régional en juin 2004.Quand il entre au Parlement wallon, ainsi qu’au Parlement de la Communauté Wallonie-Bruxelles, il abandonne son poste à l’Hôtel de ville. Réélu conseiller communal en octobre 2006, P-O. Delannois devient le chef de groupe PS, à défaut d’un mandat d’échevin incompatible (dans le Tournaisis) avec celui de député régional. En juin 2007, il est nommé président de l’Intercommunale des Déchets, Ipalle, et, en novembre, il n’a d’autre choix que de prendre la présidence de la régie communale autonome qui gère le stade Luc Varenne et qui connaît de sérieux problèmes de trésorerie. Victime de l’apparentement lors du scrutin régional de juin 2009, le PS perd un siège dans l’arrondissement de Tournai-Ath-Mouscron et c’est P-O. Delannois qui en fait les frais. Ce n’est que partie remise. P-O. Delannois va consolider son assise locale, avant de prendre un nouvel envol. Entré au Collège communal de Tournai comme Premier échevin (février 2010), il signe le 2e score du PS en octobre 2012 derrière Rudy Demotte. Dans la coalition PS (Demotte) – MR (Marghem), Delannois devient échevin délégué à la fonction maïorale, en charge de la sécurité, durant les fonctions ministérielles de Rudy Demotte. En mai 2014, le nombre de voix de préférence autour de son nom lui permet de décrocher le 9e siège du PS à la Chambre fédérale dans la circonscription provinciale du Hainaut. Il renonce alors à son mandat à la présidence de l’Ipalle (2007-2014), où lui succède Ludivine Dedonder...Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 172 – Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2014conseiller communal de Tournai (2001, 2006-)député wallon (2004-2009)échevin (2010-)bourgmestre ff/échevin délégué à la fonction maïorale (2012-)député fédéral (2014-)

Paul Delforge, décembre 2014