Jean-Claude Derudder

Quiévrain 7/09/1943

Créateur de sa propre troupe le Kloak Group Théâtre (1972-1982), comédien, Jean-Claude Derudder joue notamment des textes, dramatiques ou non, d’auteurs wallons et bruxellois comme Constant Malva, Jean-Pierre Verheggen, Pierre Mertens ou Marcel Moreau. Ayant adapté des lettres de Vincent Van Gogh (Van Gogh : Vincent, 1991), il reprend aussi des chansons et des extraits d’interviews de Brel (B. c’est plus court) et des chansons de Jean-Roger Caussimon et des textes de Léo Ferré (Caussimon en trois mots). Homme des mots, le comédien Derudder est tour à tour homme de radio, de télévision, de cinéma, et… de bandes dessinées (plusieurs scénarios). Acteur principal du Coup de Semonce (1995), pièce de Jean Louvet qu’il retrouvera dans Conversation en Wallonie (2001), il a reçu le prix des arts de la scène décerné par la Province de Hainaut (1995) et le Prix Bologne-Lemaire du Wallon de l’Année 1996. Président et directeur artistique du Collectif théâtre (2007), il rend hommage à l’immigration italienne dans Il treno del sole. Professeur d’arts plastiques à l’École normale de Mons pendant 40 ans, il est aussi dessinateur, affichiste et peintre.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Fonds Fondation Bologne-Lemaire

Paul Delforge, octobre 2011