Xavier Desgain

Charleroi 29/04/1960

Député wallon : 1995-1999 ; 1999-2004 ; 2009-2014

Ingénieur agronome de l’Université catholique de Louvain, objecteur de conscience, Xavier Desgain est âgé de 22 ans lorsqu’il est élu aux communales d’octobre 1982 sur la liste du parti Écolo à Montigny-le-Tilleul. Pionnier de l’écologie, il est alors l’un des premiers conseillers communaux Verts du pays. Formateur en horticulture dans le milieu associatif, aide-moniteur ADEPS (kayak, 1977-1995), assistant parlementaire de Denise Nélis (1985-1995), il se présente ensuite à Charleroi aux communales d’octobre 1988, tout en préparant la campagne électorale dans les communes limitrophes : dans son programme, il revendique, « comme dans les vrais pays fédéralistes », une plus grande autonomie du pouvoir communal. Élu en 1988, il n’est cependant accompagné que de deux colistiers, Écolo ne gagnant qu’un siège à Charleroi cette année-là.
Éco-conseiller au Centre d’Étude et de Formation en Écologie (CEFE) de 1992 à 1995, Xavier Desgain décroche un siège parlementaire lors du premier scrutin régional wallon (21 mai 1995). Élu de l’arrondissement de Charleroi, il figure parmi les 75 premiers députés directs du Parlement wallon. Conformément aux statuts de son parti qui interdit le cumul, il renonce à son mandat communal où il avait été reconduit en octobre 1994.
Malgré l’absorption de plusieurs collègues Écolo carolorégiens par le PS, et le fait qu’il se retrouve fort seul dans sa régionale Écolo, Xavier Desgain maintient haut le drapeau « vert » et tient « sa revanche » lorsque Jean Guy et Ernest Glinne rejoignent Écolo au sein du groupe « Espace citoyen ». En juin 1999, Écolo progresse partout en Wallonie et décroche un deuxième siège pour Namur dans l’arrondissement de Charleroi. À l’heure des majorités arc-en-ciel, X. Desgain succède à Philippe Defeyt comme président du groupe Écolo au Parlement wallon. Il dépose plusieurs propositions pour améliorer le travail parlementaire. Membre du Comité des Régions, membre des Commissions Environnement, Aménagement du territoire, Économie régionale, et Fonds structurels européens, Xavier Desgain est lui-même très actif à Namur. Le bilan des « Verts » n’est cependant pas apprécié avec enthousiasme par l’électeur carolo en juin 2004. Malgré une dérogation de son parti pour se présenter une troisième fois au scrutin wallon, X. Desgain n’est pas réélu.
Désigné par son mouvement comme secrétaire du petit groupe (ils sont trois élus) politique Écolo au Parlement wallon, il devient aussi conseiller politique au sein d’Écolo, en charge des dossiers énergie, climat et environnement. Il est encore chercheur-associé au Centre Etopia. Secrétaire politique de la régionale Écolo de Charleroi, il contribue à l’éclatement de l’affaire de la Carolo puis de celle de l’ICDI. En octobre 2006, X. Desgain qui avait été réélu en octobre 2000 mais n’avait pas siégé, reprend place au Conseil communal : Écolo (et ses 4 élus) se retrouve seul pour mener l’opposition démocratique dans la première métropole wallonne.
En juin 2009, X. Desgain retrouve un siège au Parlement wallon et fait partie d’un groupe politique de 14 élus, membre de la majorité de l’Olivier. Secrétaire de la Commission des Affaires générales, de la Simplification administrative, des Fonds européens et des Relations internationales, il est aussi membre de la Commission de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité. Il a conservé son mandat de conseiller communal à Charleroi où il siège dans l’opposition.
La législature régionale est difficile pour les Verts qui ont inscrit d’emblée un 6e pôle de compétitivité Greenwin dans le Plan Marshall 2.Vert. Les résultats du scrutin régional de mai 2014 s’en ressentent. Écolo ne parvient pas à décrocher le moindre élu dans le Hainaut, passant de plus de 15% en 2009 à moins de 7% en 2014. Avec 1.520 vp. et le 2e score de la liste dans la circonscription de Charleroi, X. Desgain perd son siège à Namur.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 186-187

conseiller communal de Montigny-le-Tilleul (1983-1988)
conseiller communal de Charleroi (1989-1995)
député wallon (1995-2004)
chef de groupe au PW (1999-2004)
conseiller communal de Charleroi (2006-)
député wallon (2009-2014)

Paul Delforge, décembre 2014