André Dubois

Soignies 25/01/1928, Soignies 14/04/1999

Député wallon : 1988-1991

Actif dans les milieux libéraux, André Dubois exerce le métier d’agent commercial et il a déjà une longue expérience politique au niveau local lorsqu’il est élu député dans l’arrondissement de Soignies, en décembre 1987. En effet, à peine élu conseiller communal en octobre 1964, il accède à la fonction de Premier échevin de Soignies le 1er janvier 1965 dans un collège alors présidé par le PSC Émile Roland. Trois ans plus tard, Roland cède son écharpe à René Jérôme et pendant vingt ans, le duo Jérôme-Dubois va conduire la politique sonégienne, Jérôme comme bourgmestre, Dubois comme Premier Échevin en charge des Travaux publics, franchissant le cap de la fusion des communes sans encombre et en bonne entente. Cette collaboration aurait pu durer encore si le PSC sonégien n’avait été secoué par de vives tensions au milieu des années quatre-vingt.
Président de la section PRL de l’arrondissement de Soignies et président de la Fédération hennuyère (1977-1993), André Dubois choisit, en 1988, de se tourner vers le PS (10) et de repousser le PSC dans l’opposition. Dans le même temps, il devient le nouveau bourgmestre de Soignies (1989). Conseiller provincial du Hainaut (1985-1987), il venait d’être élu député en décembre 1987. Pour des raisons de santé, il ne se représente plus en novembre 1991 et n’aura siégé que trois ans à la Chambre, au Conseil régional wallon et au Conseil de la Communauté française. En avril 1992, André Dubois renonce d’ailleurs à son mandat de bourgmestre, ouvrant une vraie querelle de succession parmi les élus de la majorité.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 214

conseiller communal de Soignies (1965-1994)
échevin (1965-1988)
conseiller provincial du Hainaut (1985-1987)
député (1988-1991)
bourgmestre (1989-1992)
membre du Conseil régional wallon (1988-1991)

Paul Delforge, décembre 2014