Paul Finet

Montignies-sur-Sambre 04/11/1897, Charleroi 18/05/1965

Permanent syndical dès 1936, Secrétaire national de la CGTB (1942-1945), puis secrétaire général de la Fédération générale du travail de Belgique de 1945 à 1952, membre du Conseil d’administration du BIT (1945-1951), président de la Confédération internationale des syndicats libres (1949-1951), Paul Finet accède à de hautes fonctions européennes au moment de la création de la CECA. Il fait en effet partie du premier collège formant la Haute Autorité de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (1952-1965). Entre 1958 et 1959, il succède à René Mayer à la présidence de la Haute Autorité. L’ascension est remarquable pour ce fils d’un ouvrier de haut fourneau de Charleroi, qui travailla lui-même dans la métallurgie au début de sa carrière. À son décès, et suite aux catastrophes minières qui frappèrent le Bois du Cazier à Marcinelle (1956) et le site de Luisenthal dans la Sarre (1965), la CECA crée une Fondation portant son nom, destinée à venir en aide aux orphelins de mineurs et aux travailleurs victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles. Cette fondation avait octroyé plus de 13.000 bourses quand elle fut dissoute en 2010.

TILLY Pierre, André Renard, Le Cri, Fondation Renard, Bruxelles-Liège, 2005
ABS R., Biographie nationale, 1979-1980, t. 41, col. 311-314
La Wallonie. Le Pays et les hommes (Arts, Lettres, Cultures), Bruxelles, t. IV, p. 477-478

Paul Delforge, octobre 2011