Jean-Michel Foidart

Liège 04/10/1949

C’est en 1999 que fut créée la société Mithra, spin-off de l’Université de Liège. Jean-Michel Foidart en est l’un des initiateurs, avec François Fornieri qui en est l’administrateur-délégué. Mithra est une société pharmaceutique spécialisée dans le domaine de la santé féminine. Elle compte plus de 250 collaborateurs. Directeur du Laboratoire de Biologie des Tumeurs et du Développement, celui qui considère que l’université ne doit pas rester dans sa tour d’ivoire a su valoriser le résultat de ses recherches en étant l’une des chevilles ouvrières de cette société liégeoise promise à une expansion internationale.
En 1967, après avoir obtenu son diplôme au Collège Saint-Barthélemy de Liège, Jean-Michel Foidart entame ses candidatures en Sciences naturelles et médicales à l’Université de Liège. Dès 1968 et jusque la fin de son cursus, il devient élève-assistant, fonction l’amenant à encadrer d’autres étudiants. Docteur en Médecine, Chirurgie et Accouchements (1974), il décroche en même temps un certificat en Psychophysiologie toujours à l’Université de Liège (1970). Chercheur FNRS en Biologie moléculaire (1974-1979), il poursuit une spécialisation en Gynécologie-Obstétrique. Ses séjours d’étude et de recherche à l’étranger, notamment au National Institutes of Health de Bethesda (1977-1979) – où il a réussi, en 1974, l’examen de l’Educational Council for Foreign Medical Graduates –, au John Hopkins Hospital de Baltimore (1977-1979), à Paris (1981) et à l’Université d’Oulu en Finlande (1982 et 1992) lui permettent de perfectionner sa formation dans le domaine de la médecine de la reproduction.
De 1985 à 1987, Jean-Michel Foidart fonde et dirige le Service de Gynécologie-Obstétrique universitaire du Centre hospitalier du Bois de l’Abbaye à Seraing. Agrégé de l’Enseignement supérieur (1983), il est nommé professeur de Biologie à l’Université de Liège (1988) et professeur de Gynécologie-Obstétrique (1996). Depuis cette date, il est le chef du Département de Gynécologie-Obstétrique et de Sénologie de l’Université de Liège. En décembre 2011, Jean-Michel Foidart démissionne de sa chaire d’enseignant en Gynécologie pour se consacrer à Mithra, tout en gardant la direction du Laboratoire de Biologie des Tumeurs et du Développement.
Au-delà des titres et des fonctions, Jean-Michel Foidart mène ainsi de front des activités de praticien, de chercheur, d’enseignant et de patron d’entreprise, et jouit d’une grande réputation internationale auprès de ses pairs. Membre des Académies de Médecine de Belgique et de France, vice-Président (2002-2007), puis Secrétaire général de la Société européenne de Gynécologie (2007), Jean-Michel Foidart se rend également régulièrement depuis 2007 à Bethléem, à l’Holy Family Hospital, au Département de Gynécologie-Obstétrique, où il donne des cours d’obstétrique. Président du Collège belge de Médecine périnatale depuis 2008, il est docteur honoris causa de l’Université Pierre et Marie Curie de Paris (2010) et de l’Université Paul Sabatier de Toulouse (2012). Auteur et co-auteur de centaines de publications, il a reçu de nombreux prix belges et internationaux, parmi lesquels le Prix quinquennal Joseph Maisin du Fonds national de la Recherche scientifique en 2005. Alors que Mithra reçoit une série de prix et distinctions (2011), le Prix du Wallon de l’année 2011 est décerné par l’Institut Destrée à Jean-Michel Foidart qui, en septembre 2012, est élevé, par le gouvernement wallon, au rang d’officier du Mérite wallon.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse

Marie Dewez, décembre 2012