Jacques Gennen

Lierneux 23/01/1948

Député wallon : 2004-2009

Docteur en Droit (1970-1971) et licencié en Droit social de l’Université catholique de Louvain, juriste, avocat stagiaire (1971-1972), Jacques Gennen réussit les concours lui permettant d’entrer dans la fonction publique. Attaché à l’Institut de formation de la FGTB (1976-1979), collaborateur de la Fondation André Renard, directeur de l’Office de droit social de la FGTB de Liège (1979-1985), il devient attaché ou conseiller juridique dans divers Cabinets ministériels, puis conseiller juridique et enfin directeur, responsable de la Direction juridique du Ministère de la Région wallonne (1985-2004).
Conseiller communal socialiste de Vielsalm élu en 1970, il exerce les fonctions de président du CPAS (1984-1992), puis est désigné comme échevin et Premier échevin, en charge de l’Enseignement, des Sports et de l’Urbanisme (1992-1994). Il est confirmé dans ses fonctions au lendemain des élections d’octobre 1994. Présenté comme le successeur de Marcel Remacle quand viendra le scrutin communal d’octobre 2000, il est propulsé dès le 2 mars 1998 à la tête de Vielsalm lorsque M. Remacle anticipe sa retraite politique au niveau local. Bourgmestre de mars 1998 à octobre 2000, Jacques Gennen est largement confirmé dans sa majorité PS-PRL jusqu’en octobre 2006. À ce moment, en application du décret Courard, c’est Élie Deblire qui compte le plus grand nombre de voix de préférence qui devient le nouveau bourgmestre, tandis que Jacques Gennen redevient Premier échevin.
Membre du Conseil supérieur des Villes, Communes et Provinces (1994-2006) et du conseil d’administration de l’Union wallonne des Villes et des Communes (1994-2006), Jacques Gennen participe à de nombreux scrutins mais ce n’est qu’en juin 2004 qu’il est appelé à siéger au Parlement wallon quand Philippe Courard est nommé ministre de l’Intérieur et de la Fonction publique. Dès son entrée à Namur, il se met en congé comme directeur au secrétariat général du MRW, où il s’occupait notamment de la mise au point des textes juridiques et de la constitution d’une banque de données de droit wallon sur internet. Il n’est plus candidat au scrutin régional de 2009.
Renonçant à son mandat d’échevin à la fin de l’année 2009 conformément au pacte de majorité conclu en 2006, il reste conseiller communal et collaborateur à temps partiel au cabinet d’Eliane Tillieux. Vice-président de l’asbl Les Hautes Ardennes, administrateur du Centre médical héliporté de Bra-sur-Lienne, Jacques Gennen s’intéresse de près à la gestion des hôpitaux de la province de Luxembourg en tant qu’administrateur de l’IFAC puis de Vivalia. En avril 2014, il est nommé à la présidence des Mutualités socialistes de Luxembourg (où il succède à Gaby Rongvaux décédé). Président de l’USC de Vielsalm, il est réélu conseiller communal en 2012 et chef de groupe au conseil communal.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2014
Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 260-261

conseiller communal de Vielsalm (1971-)
échevin (1992-1998)
bourgmestre (1998-2006)
député wallon (2004-2009)
échevin (2006-2009)

Paul Delforge, décembre 2014