Roger Henneuse

Bury 19/06/1943

Député wallon : 1992-1995*

Régent scientifique (1961), professeur pendant vingt ans à l’Athénée de Péruwelz (1961-1980), directeur du Lycée (1980-1987), Roger Henneuse milite au sein du parti socialiste depuis les années soixante, ayant adhéré au PSB au lendemain de la grève wallonne contre la Loi unique. Conseiller communal de Péruwelz élu en octobre 1976, au moment de la fusion des communes, son parti rate la majorité pour sept voix seulement en octobre 1982 et contraint R. Henneuse à siéger dans l’opposition. L’écart est tout aussi réduit en 1988, mais il joue cette fois en faveur de Roger Henneuse qui, plébiscité, devient le bourgmestre de Péruwelz. Critiquée sur le budget et les finances, la majorité socialiste ne parvient pas à se maintenir en octobre 1994, payant vraisemblablement l’arrestation spectaculaire du Premier échevin en cours de législature. Malgré le meilleur score personnel de Roger Henneuse, quelques dizaines de voix, à nouveau, font la décision, cette fois, en faveur du cartel IC de Claudy Huart.
Conseiller provincial du Hainaut (1981-1985), sénateur provincial du Hainaut (1988-1991), il est élu directement au Sénat en 1991 et, de facto, siège au Conseil de la Communauté française et au Parlement wallon. En 1988-1989 comme en 1992-1993, il vote les lois réformant profondément la Belgique en État fédéral. Ce dernier dispose d’ailleurs d’une Cour d’Arbitrage et c’est pour remplacer Yves de Wasseige démissionnaire que Roger Henneuse abandonne tous ses mandats politiques en février 1995. Juge à la Cour d’Arbitrage devenue Cour constitutionnelle en 2007, il accède à la présidence de sa Chambre francophone en décembre 2010, moment où il succède à Michel Melchior. Atteint par la limite d’âge (18 juin 2013), Roger Henneuse cède le relais à Thierry Giet.
Resté président de l’association du Parc naturel du Sud du Hainaut occidental, R. Henneuse a la satisfaction d’enregistrer la reconnaissance officielle de cette zone. En 2001, président de ce qui s’appelle désormais le Parc naturel des Plaines de l’Escaut, il invite ses homologues des six autres parcs naturels de Wallonie à se retrouver régulièrement et à former une « Association des Parcs naturels wallons ». En 2003, l’Association voit le jour et la présidence en est confiée à Roger Henneuse.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2014
Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 308

conseiller communal de Péruwelz (1977-1995)
conseiller provincial du Hainaut (1981-1985)
sénateur provincial du Hainaut (1988-1991)
bourgmestre (1989-1994)
sénateur (1992-1995)
membre du Parlement wallon (1992-1995)

Paul Delforge, décembre 2014