Daniel Josse

Leval-Trahegnies 04/09/1952, Mons 03/05/2011

Député wallon : 1999-2004

Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Mons (1976), Daniel Josse est assistant, conférencier et professeur de dessin et de peinture dans l’atelier de peinture de l’École supérieure des Arts plastiques et visuels de la Communauté française à Mons (ESAPV) de 1978 à 1994. Il participe alors à de nombreuses expositions personnelles et collectives en Belgique et à l’étranger, ainsi qu’à plusieurs expériences théâtrales. En mars 1995, il est désigné comme administrateur de l’Opéra royal de Wallonie.
Délégué de la CGSP enseignement dans son établissement scolaire, militant de gauche, Dany Josse figure à deux reprises sur les listes de l’Union Démocratique et Progressiste à Mons. Au début des années nonante, il rejoint les rangs d’Écolo, à Quévy d’abord, au sein de la régionale Écolo Mons-Borinage ensuite. En septembre 1992, il intègre le secrétariat régional de Mons-Borinage. Il travaille ensuite comme bénévole au sein du Conseil de Fédération. En mars 1994, il accepte de former un ticket pour le secrétariat politique d’Écolo avec Jacky Morael et Isabelle Durant. En avril, il devient ainsi l’un des trois membres de l’exécutif d’Écolo. Secrétaire fédéral et porte-parole pendant trois ans, il remet sa démission en décembre 1996 et est remplacé par Jean-Luc Roland. Dany Josse devient alors secrétaire politique d’Écolo Mons-Borinage.
Particulièrement attentif à la politique culturelle montoise, porteur de plusieurs projets à dimension régionale wallonne, dénonciateur du sous-régionalisme et des intérêts partisans, Dany Josse se retrouve au Parlement wallon et au Conseil de la Communauté française au soir du scrutin régional de juin 1999. Député wallon sous la majorité arc-en-ciel, il s’agit là de son seul mandat politique (1999-2004).
Président de la Commission Audiovisuel au Parlement francophone durant la législature, il se laisse tenter par les sirènes socialistes en mai 2004, quitte Écolo et adhère au PS d’Elio Di Rupo. Administrateur du Théâtre national, Daniel Josse est désigné – pour le PS – au Conseil d’administration de la RTBf (octobre 2004), et du Pass (décembre 2005). Dès 2004, il se lance aussi, de manière bénévole, dans le Conseil culturel participatif de la ville de Mons. Conseiller au cabinet de la ministre de la Culture et de l’Audiovisuel de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Fadila Laanan, de juin 2005 à décembre 2009, Dany Josse accepte de jouer le rôle de coordinateur et de promoteur de la candidature de « Mons 2015, Capitale européenne de la Culture ». Coordinateur et directeur du Carré des Associations qui réunit le Conseil culturel participatif, le service d’animation culturelle de la ville et la Maison Folie, il devient l’interlocuteur unique de toutes les associations de Mons et du Borinage afin de les aider d’un point de vue logistique et de faciliter leur mise en réseau, dans la perspective de Mons 2015, la candidature hennuyère étant acceptée par l’Europe en février 2010. Sa disparition brutale en mai 2011 prive la coordination d’une de ses principales chevilles ouvrières.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2014
Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 342

député wallon (1999-2004)

Paul Delforge, décembre 2014