Jan Meesters

Anvers 7/01/1927

Député wallon : 1992-1995

Chirurgien orthopédiste à l’hôpital du Tivoli à La Louvière, ce diplômé en Médecine de l’Université libre de Bruxelles, né à Anvers et qui a grandi à Bruxelles dans le quartier des Marolles, avant de s’installer dans le Hainaut pour y exercer son métier, n’a aucune ambition de carrière politique lorsqu’il se retrouve tête de liste Écolo, dans l’arrondissement de Charleroi-Thuin, en novembre 1991. Séduit par les idées communistes dans les années soixante au moment où il exerçait son métier de médecin dans des conditions difficiles, dans des quartiers populaires, Jan Meesters se dit humaniste, démocrate et libertaire, et attiré par les idées de l’écologie politique. Résidant à Feluy, il se montre inquiet devant le développement des activités pétrochimiques voisines. Il est notamment interpellé par le fait que la Belgique présente deux fois plus de cancers pulmonaires que la France… En 1988, il mène une campagne contre l’alcoolisme chez les jeunes à la veille des réveillons de fin d’année et, en 1989, avec une délégation médicale belge d’une dizaine de personnes dont Lise Thiry, il est en mission en Palestine pour étudier la situation dans les hôpitaux et les camps de réfugiés.
Lorsque se discute la composition des listes au sein de la Régionale carolo d’Écolo, en 1991, la candidature de Jan Meesters est finalement préférée, après plusieurs polls, à celle de Denise Nélis, sénatrice sortante. Élu par le citoyen avec moins de difficultés qu’au sein d’Écolo, le nouveau sénateur est également membre du Conseil de la Communauté française et du Parlement wallon (1992-1995). Au prix des écotaxes, Jan Meesters accepte de voter l’ensemble des textes de la révision institutionnelle de 1992-1993 qui fait de la Belgique un État fédéral et renforce l’autonomie de la Wallonie. En juin 1995, Jan Meesters n’est plus candidat et disparaît du paysage politique wallon.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 427-428

sénateur (1992-1995)
membre du Parlement wallon (1992-1995)

Paul Delforge, décembre 2014