Eric Mestdagh (IVe génération)

Charleroi 02/01/1963

C’est à l’entame des années 2000 qu’Eric Mestdagh se voit confier des responsabilités de plus en plus grandes au sein du groupe familial. Fondée en 1900, l’épicerie de l’arrière-grand-père a laissé la place à une entreprise wallonne, leader dans le secteur de l’alimentation générale : employeur d’environ 2.200 personnes, elle réalise un chiffre d’affaires de près de 16 milliards de francs belges en 2000, au moment où la dernière enseigne qui rappelle la filiation des Mestdagh, Super M, disparaît pour laisser la place à Champion, marque du groupe Promédès auquel Mestdagh est associé depuis 1995.
Pour pouvoir entrer dans la société familiale, les fils des patrons ont eu des obligations : faire des études poussées, partir un an à l’étranger pour apprendre les langues et travailler deux ans dans une autre entreprise. Après ce stage probatoire et dès le moment où l’envie était là, la transition pouvait se faire. Fils de Henry, Eric dispose d’une licence en Sciences économiques et sociales (orientation entreprises) des Facultés de Namur (1987) ; après deux années en entreprise, il a pris en charge un magasin du groupe familial. Au milieu des années 1990, il est le directeur des ventes et entame une guerre des prix avec la concurrence, lançant Mestdagh+, avant l’enseigne Champion. En 2002, membre du comité de direction avec son frère et son cousin, Eric Mestdagh devient l’administrateur délégué du Groupe Mestdagh.
Les années 2000 sont consacrées à la modernisation et à l’agrandissement des nombreux magasins, une soixantaine, avant qu’en 2010, soit négociée avec le Groupe Carrefour la reprise de 16 magasins GB Carrefour ou Carrefour Market. Cette action spectaculaire est saluée par les patrons wallons et bruxellois qui attribuent à Eric et à son frère John le titre de Manager de l’Année 2010. Fin 2012, le nom Champion est à son tour remplacé et la référence au groupe familial réapparaît dans l’enseigne « Carrefour market groupe Mestdagh ».
En 2007-2008, Eric Mestdagh fait partie du Comité de développement stratégique destiné à réfléchir au devenir du Grand Charleroi. Par ailleurs, avec Pierre Rion et Laurent Minguet, Eric Mestdagh n’hésite pas à se qualifier de « chevaliers blancs wallons ». Depuis 2007, un groupe du même nom s’est formé qui « vole au secours » de sociétés wallonnes aux fortes potentialités. Ainsi, via la SCRL Valois, le Groupe Mestdagh n’hésite pas à prendre des participations dans des sociétés comme Kitozyme, Belrobotics, Quality Assistance et la Distillerie de Biercée.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse
http://www.uwe.be/uwe-1/historique
http://www.champion.be/wach/group/history.jsp

Paul Delforge, septembre 2012