Ernest Montellier

Sart d'Avril (Noville-les-Bois) 21/02/1894, Namur 6/10/1993

Personnalité populaire quasi mythique de Namur, Ernest Montellier était connu de tous, en raison de ses passions communicatives pour la musique, le folklore, la littérature dialectale et l’histoire de son terroir. Ayant quasiment atteint le cap des 100 ans, il avait traversé le XXe siècle en partageant son savoir qui était varié.
Doué pour la musique, le jeune Ernest Montellier avait accompli ses études de solfège et de violon à l’Académie de Namur puis celles d’harmonie au Conservatoire de Liège. Premier violon dans l’orchestre du théâtre de Namur dès 1909, il devient, après la Première Guerre mondiale, répétiteur puis chef d’orchestre d’un théâtre de Namur qu’il connaissait sur le bout des doigts, pour y avoir travaillé pendant 60 ans. Professeur au Conservatoire de Namur, à l’Académie de musique d'Auvelais, à l’Institut technique de l’État, à l’École professionnelle pour jeunes filles (Namur) et à l’École française des Cadets de l’Armée, c’est dire le nombre de générations qui croisèrent la route de ce musicien et musicologue. Le passé musical de la province de Namur n’avait guère de secret pour celui qui avait étudié la musique religieuse de Namur aux XVIe et XVIIe siècles et qui découvrit des informations précieuses sur les origines du Bia Bouquet et sur la vie de son auteur, Nicolas Bosret.
Comme Bosret, il connaissait le wallon, le parlait, l’écrivait et le chantait. Président de la Société Moncrabeau, la fameuse académie des Quarante Molons créée en 1843, il en a été le directeur musical pendant plus d’un demi-siècle (1931-1984), ce qui lui a donné le temps d’écrire plus de 80 chansons wallonnes. Co-fondateur du Guetteur wallon, dans lequel il publie quelques-unes de ses partitions, il a été un membre assidu de la commission de la Société archéologique de Namur (1937-1993).
Un buste en bronze, réalisé par Désiré Hubin à la demande du frère d’Ernest Montellier dans les années 1930, a été inauguré en 1994 au Théâtre de Namur.

Wallonie. Le Pays et les Hommes. Lettres - arts - culture, t. IV, p. 375
Françoise JACQUET-LADRIER (dir.), Dictionnaire biographique namurois, Namur, Le Guetteur wallon, n° spécial 3-4, 1999, p. 181
Ernest Montellier (1894-1993) Le semeur de joie, Jacques TOUSSAINT (dir.), Namur, 2008

Paul Delforge, septembre 2012