Olivier De Schutter

Commandeur
(
2012
)

Juriste de réputation internationale, Olivier De Schutter a effectué ses études de droit à l'Université catholique de Louvain (U.C.L.) et à l'Université Paris II, où il obtient la plus grande distinction en 1990. Il a également obtenu un Master in Laws à l'Université Harvard en 1991 et un doctorat en droit à l’U.C.L. en 1998.

Spécialiste du droit international et européen, ainsi que des droits de l’homme, auteur de très nombreuses publications dans ce domaine, il enseigne à l’U.C.L. et a été professeur invité à la New York University, ainsi qu’à la Columbia University de New York. Entre 2002 et 2006, il a coordonné le Réseau européen d'experts indépendants en matière de droits fondamentaux, un groupe d'experts de haut niveau qui a assuré le suivi de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne pour la Commission et le Parlement.

De 2004 à 2008, Olivier De Schutter a été secrétaire général de la Fédération internationale des Ligues des droits de l'homme où il était chargé des questions liées à la mondialisation économique.

Depuis mai 2008, il est rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation du Conseil des droits de l’homme à l'Organisation des Nations unies. A ce titre, il a la responsabilité de présenter des rapports à l’Assemblée générale des Nations Unies et au Conseil des droits de l’Homme portant, notamment, sur les obstacles à la réalisation du droit à l’alimentation et sur les moyens de les surmonter.

Le 13 septembre 2012, Olivier De Schutter est élevé à la dignité de commandeur du Mérite wallon.

La distinction qui m’est accordée est, pour moi, plus qu’un simple symbole. Elle traduit l’attention que le Gouvernement wallon porte non seulement à l’éradication de la faim et de la malnutrition, mais aussi à la transition vers des systèmes alimentaires durables re-territorialisés, et à la possibilité de se diriger vers une démocratisation de ces systèmes alimentaires.
Elle traduit la conscience que le Gouvernement wallon a des responsabilités qui sont les siennes à cet égard.
Pour ce symbole, mais plus encore pour cette attention aux questions de fond qui nous préoccupent toutes et tous, je lui adresse mes plus sincères remerciements. »
Pour Olivier De Schutter, Gaëtan Vanloqueren

Septembre 2012