François Englert

Commandeur
(
2012
)

Né le 6 novembre 1932, François Englert est diplômé ingénieur civil électricien mécanicien de l'Université libre de Bruxelles (1955). Il obtient ensuite une licence de physique en 1957 et un doctorat, en 1958. Il complète sa formation à l'Université Cornell, aux États-Unis, où il est nommé assistant de recherches en 1959 et professeur assistant l'année suivante. Il travaille alors sous la direction de Robert Brout, professeur américain né en 1928.

En 1961, il revient à Bruxelles avec le professeur Brout, qui sera d’ailleurs naturalisé. Ensemble, ils dirigent le service de Physique théorique.  En 1964, ils apportent une contribution décisive à la physique des particules, en inventant le mécanisme de brisure de symétrie. Leur article, publié dans Physical Review Letters, sera corroboré par les professeurs Carl Richard Hagen, Gerald Guralnik et Thomas Kibble, ainsi que par Peter Higgs. De manière indépendante et complémentaire, tous ces scientifiques posent le principe d’une particule élémentaire qui permet d'expliquer pourquoi certaines particules ont une masse et d'autres n'en ont pas. Cette particule est popularisée le nom de « boson de Higgs », bien que les scientifiques le dénomment « mécanisme de Brout-Englert-Higgs-Hagen-Guralnik-Kibble » (BEHHGK) ou encore « boson de Brout-Englert-Higgs » (BEH).

Dès sa parution, en 1964, cette contribution d’Englert et Brout révolutionne la physique des particules car elle consacre l’usage de la théorie des champs, qui devient l’outil de choix pour décrire les interactions fondamentales. Cette particule élémentaire constitue l'une des clefs de voûte du modèle standard de la physique des particules. La connaissance de ses propriétés peut, par ailleurs, orienter la recherche au-delà du modèle standard et ouvrir la voie à la découverte d'une nouvelle physique, telle que la super symétrie ou la matière noire. Brout, Englert et Higgs recevront d’ailleurs, en 2004, le prestigieux prix Wolf pour cette théorie.
Compte tenu de l’importance de ce boson, sa détection est l'enjeu majeur de la recherche en physique des particules. C’est pourquoi, dès sa mise en service en 2008, le plus important accélérateur de particules au monde, celui du CERN, à Genève, a concentré son travail sur sa recherche. Le 4 juillet 2012, les scientifiques annoncent avoir identifié, avec un degré de confiance de 99,99997%, un nouveau boson qui paraît compatible avec celui du boson de Brout, Englert & Higgs.
Près de 40 ans après un premier article, cette découverte vient couronner le travail de François Englert, qui a également produit d'importants travaux sur la supergravité, la théorie des cordes, les trous noirs et même la cosmologie quantique.

Le 13 septembre 2012, François Englert est élevé à la dignité de commandeur du Mérite wallon.

Le 8 octobre 2013, François Englert reçoit le Prix Nobel de Physique.

 

 

François Englert

L’honneur qui est fait à la recherche fondamentale me ravit parce que c’est là que se trouve de manière importante la « créativité » qui assure la continuité du développement scientifique, voire intellectuel. Pour tout cela, merci !

?
Septembre 2012