Robert Eyben

Officier
(
2016
)

Ingénieur civil de l'Université de Liège, Robert Eyben commence sa carrière à la FN Herstal, successivement dans les divisions aéronautique, fonderie de précision et moteurs (actuellement Techspace Aero). Directeur du manufacturing, il est ensuite chargé d’opérer la restructuration des usines du groupe Giat. En 2000, à la suite du rachat de CE+T par ses cadres, Robert Eyben devient administrateur délégué de cette PME liégeoise, fondée dans les années 1930 et aujourd'hui spécialisée dans la vidéoparlophonie, l'éclairage de sécurité, l'alimentation d'éclairage halogène et les centraux téléphoniques.

Sous sa direction, CE+T collabore avec des centres de recherche universitaires et se développe. En 2016, elle emploie 170 travailleurs, à Liège (90) et dans ses autres implantations, au Luxembourg, en Inde, en Chine et aux États-Unis. Elle dispose également de quatre usines et de trois centres de recherche. CE+T s’impose aujourd’hui comme un leader mondial dans les systèmes qui assurent une alimentation électrique de secours à des entreprises qui ne peuvent pas arrêter leur activité : les télécommunications, la finance ou encore l'industrie pétrolière.

En 2016, CE+T Power a remporté le « Little Box Challenge » lancé deux ans plus tôt par la firme Google ; un concours doté d’un prix d’un million de dollars. Plus de quatre-vingts entreprises du monde entier ont relevé le défi mais CE+T a fait la différence en créant un onduleur trois fois plus compact mais aussi bien plus puissant que celui de ses concurrents. L’objectif était de passer d’un format « glacière » à un format « PC portable » ; CE+T a fait bien mieux, avec un onduleur de 229 cm³, soit deux tiers du volume d’une cannette de soda.

Cette réduction significative du volume est considérée comme essentielle en ce qu’elle permet de garantir une pénétration maximale des systèmes d’énergie renouvelable dans les environnements domestiques, ainsi que dans d’autres types d’applications industrielles.

Pour sa contribution au rayonnement de la Wallonie comme au développement des technologies d’avenir, Robert Eyben a été élevé au rang d’officier du Mérite wallon, le 15 septembre 2016.

Robert Eyben avec Paul Magnette et Jean-Claude Marcourt

J’ai confiance dans les hommes, les talents, la créativité des Wallons. Merci d’encourager cette confiance par cette distinction.

Septembre 2016