Louis Leloup

Officier
(
2014
)

Né à Seraing le 17 janvier 1929, Louis Leloup est un maître verrier de renommée mondiale qui excelle dans l’art d’user du cristal pour ses créations artistiques.

A 17 ans, il entre comme élève au conservatoire de Liège pour devenir chanteur d’opéra. A la même époque, il est engagé comme apprenti verrier aux Cristalleries du Val Saint-Lambert. Enthousiasmé par le travail du verre, il opte pour la cristallerie. En 1958, à l’occasion de l’Exposition universelle, il présente deux pièces de cristal travaillées entièrement à la main et que l’on disait impossible à réaliser : un lampadaire de deux mètres et de 70 kilos et une table ronde de 70 centimètres de diamètre sur une jambe de 60 centimètres de haut.

De telles prouesses sont rendues possibles par la technique du soufflage à plusieurs cannes qu’il a inventée, Louis Leloup pouvant en utiliser jusqu’à six simultanément.  En 1960, il met au point une technique permettant de supprimer l’emploi des moules, rendant ainsi possible l’assemblage de plusieurs masses de cristal en fusion.

Artiste novateur, Leloup crée son propre atelier dans les années 70. Après une première démonstration réalisée à Zurich, sa réputation grandit très rapidement auprès des spécialistes internationaux. Sa technique et ses créations lui valent de participer à de très nombreuses expositions de par le monde et de recevoir de multiples distinctions professionnelles et civiles.

En 1989, alors qu’il participe à la Foire Internationale de l’Art à Tokyo, un visiteur propose de lui acheter toutes ses pièces pour les distribuer au Japon. Le succès est tel qu’un Musée Louis Leloup ouvre ses portes à Kyoto, en 1997. Des verriers du monde entier viennent se former à ses techniques dans une école attenante.

Louis Leloup a été élevé au rang d’officier du Mérite wallon, le 18 septembre 2014.

Louis Leloup avec Paul Magnette et Christophe Lacroix

Il y a dans la vie des jours heureux
Le 18-09-2014

Septembre 2014