Marie-Louise Matagne

Chevalier
(
2016
)

Infirmière sociale diplômée, ayant travaillé à l’ONE, à l’hôpital Saint-Camille de la Ville de Namur - devenu Centre Hospitalier Régional - puis à la croix jaune et blanche, Marie-Louise Matagne a consacré sa vie à s’occuper des autres.

En 1960, elle décide d’ouvrir à Belgrade, une maison d’accueil pour enfants, le foyer Saint-Augustin, à une époque où ce type d’institution était encore rare. Les déchéances de droits parentaux étaient, en revanche, nombreuses et la majorité toujours fixée à vingt et un ans, ce qui rendait criants les besoins d’accueil. Les débuts sont modestes mais, avec l’aide financière et humaine de ses proches, Marie-Louise Matagne rénove petit à petit la maison où elle accueille des enfants confiés par la justice. 

Peu à peu, l’institution se développe, notamment grâce à des stagiaires provenant d’une école d’éducateurs de Liège. En 1968, le foyer double sa capacité d’accueil, grâce aux dons et au soutien de nombreux bénévoles du quartier ainsi qu’au travail des Compagnons bâtisseurs. Dans les années 1970, la réglementation et les cadres évoluent. Le Foyer Saint-Augustin obtient ainsi son agréation. Allant jusqu’à accueillir dix-huit enfants, âgés de quelques semaines à la majorité, il sert l’objectif de les amener à l’autonomie, en leur donnant les chances qui, bien souvent, leur ont été refusées.

En 1998, Marie-Louise Matagne prend sa retraite et cède sa place à une ancienne stagiaire qui reprend le flambeau de l’institution qui accueille, aujourd’hui, une douzaine d’enfants.

Pour ce dévouement exemplaire et l’action concrète qu’elle a menée et diffusée, Marie-Louise Matagne a été faite chevalier du Mérite wallon, le 15 septembre 2016.

Marie-Louise Matagne avec Paul Magnette et Maxime Prévot

Merci pour cette reconnaissance. Félicitations à tous ceux et celles qui s’engagent dans ce travail pour rendre aux jeunes en difficulté une confiance dans la vie. Félicitations à tous.

Septembre 2016