Jean-Claude Vandermeeren

Officier
(
2011
)

Né en 1946, Jean-Claude Vandermeeren, est une grande figure du syndicalisme wallon. Namurois, licencié en administration des affaires à l'Université de Liège, il entre chez les Jeunes FGTB de Namur en 1962, l'année du décès du leader syndical et militant wallon André Renard dont il s'inspirera régulièrement. 

C'est en 1996 qu'il est promu secrétaire général de la FGTB wallonne. Il sera réélu à trois reprises avant de prendre sa retraite en 2008. Tout au long de son mandat, il n’aura de cesse de défendre les intérêts des travailleurs. A maintes occasions, il affichera donc son indépendance vis-à-vis du monde politique et forcera le dialogue avec les entrepreneurs. 

Conscient de la nécessité pour la Wallonie d’avoir une stratégie globale de redéploiement économique, il appuie la création du Plan Marshall qu’il considère comme : « une vieille revendication syndicale : avoir une vraie politique industrielle en Wallonie ». 

Fervent partisan d’un Etat fondé sur trois Régions, Jean-Claude Vandermeeren demeure particulièrement actif dans le débat institutionnel, plaidant pour que la Wallonie dispose de tous les leviers nécessaires à assurer son avenir.  Il est, en effet, membre du Mouvement du Manifeste wallon et est invité à s’exprimer comme « représentant » syndical lors de la plupart des congrès wallons de ces dernières années. 

Son implication dans la réflexion wallonne et son aura syndicale lui ont valu de faire partie des représentants de la société civile au Groupe Wallonie-Bruxelles (Busquin-Spaak), en 2008.

Jean-Claude Vandermeeren avec Raymond Coumont et Rudy Demotte

Continuons le combat pour une Wallonie forte ou règne le plein emploi et la justice sociale.

Septembre 2011