18 juin 1865 : Le Triomphe de la Lumière par Antoine Wiertz

18 juin 1865 : Le Triomphe de la Lumière par Antoine Wiertz


Le Triomphe de la Lumière par Antoine Wiertz ; projet d’installation sur les hauteurs de Dinant jamais réalisé

Surnommé le philosophe au pinceau, le peintre dinantais Antoine Wiertz est assurément un artiste fantasque dont la démesure se lit dans l’atelier (imitation d’un des temples de Paestum ?) qu’il parvint à se construire à Bruxelles en obtenant le soutien financier de l’État. Outre ses fresques et ses quelques portraits, il est aussi sculpteur et a conçu le projet d’une statue de 45 mètres de haut, Le Triomphe de la Lumière, qui aurait pris place à Dinant, tout en haut du rocher qui surplombe la Meuse et la ville, devant la Citadelle. Régulièrement, tant la confusion est troublante, on accorde à Wiertz d’avoir ainsi inspiré Frédéric-Auguste Bartholdi pour la Statue de la Liberté (1886)... Seule différence, le glaive a été remplacé par les tables de la constitution américaine.
Vu la démesure du projet de Wiertz, il ne sera jamais réalisé même si, dans le dernier quart du XIXe siècle, après la mort de l’artiste (le 18 juin 1865), un comité se constitua à Dinant pour le réaliser. Loin d’une statue géante, en bronze, dont un certain nombre de symboles évoquant la maçonnerie aurait dominé la Collégiale, c’est une sculpture « réduite » qui fut réalisée, inaugurée sur la place de l’hôtel de ville, avant d’être déménagée, en 1938, dans un quartier moins central, au bout de la rue… Wiertz.

 

 

Paul Delforge