Waterloo

Code postal : 
1410

Ferme de Mont-Saint-Jean

Chaussée de Charleroi 591, 1410 Waterloo, Belgique

Classement comme monument le 24 janvier 1995

Située à la limite entre Braine-l’Alleud et Waterloo, la ferme de Mont-Saint-Jean est un vaste quadrilatère en brique, pierre bleue et blanche, daté de 1778 sur le porche-colombier. Celui-ci est surmonté d’une croix de Malte, rappelant l’appartenance de l’édifice à l’ordre sous l’Ancien Régime. Le duc de Wellington se serait installé dans la ferme au matin du 18 juin 1815. Au cours de la journée, elle est transformée en hôpital par les Britanniques. Beaucoup de blessés y demeurent dans les jours qui suivent la bataille de Waterloo. Les morts sont enterrés dans les champs aux alentours. Le 5 juin 1981, une plaque commémorative a été placée à droite du portail par le Royal Army Medical Corps et porte une inscription en anglais dont voici la traduction : « En mémoire de l’inspecteur adjoint Gunning, officier médical principal du 1er corps, aux chirurgiens et autres membres de l’hôpital de campagne qui fut établi dans cette ferme pour prendre soin des blessés de ce champ de bataille le 18 juin 1815 ».

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

Musée Wellington

Chaussée de Bruxelles 147, 1410 Waterloo, Belgique

Classement comme monument et comme site le 12 octobre 1981

Demeure de style Louis XV, l’actuel musée Wellington a été érigé dans le troisième quart du 18e siècle. Cette belle auberge typiquement brabançonne sert de relais de poste au moment de son édification : cette affectation spécifique et sa bonne situation géographique ont attiré l’attention du duc de Wellington. Le 17 juin 1815, il choisit l’endroit pour y installer son quartier général d’état-major. Il y séjourne personnellement les 17 et 18 juin et y rédige, au soir de la bataille, le communiqué de la victoire. L’auberge abrite aujourd’hui un musée dédié à la personnalité du duc de Wellington et, au sens large, à la bataille de Waterloo. On y retrouve notamment la chambre du duc et du colonel Gordon, son aide de camp décédé le 18 juin 1815. Différentes pierres tombales ont été transférées à cet endroit et plusieurs plaques commémoratives y trouvent leur place.

Lieu : 
Auteur de la fiche : 
Carte : 

GORDON Alexander

Statue à la mémoire d’Alexander Gordon, réalisée à l’initiative de la famille, 1817.

Tombé sur le champ de bataille de Waterloo le 18 juin 1815, le jeune Alexander Gordon fait l’objet de toute l’attention de sa famille qui fait édifier un monument dès 1817. Lieutenant-colonel des Scots Guards et aide de camp de Wellington, Gordon a été touché par un boulet de canon et la petite histoire rapporte qu’il a été emporté à l’âge de 29 ans au quartier-général de Wellington au moment même où celui-ci rédigeait son bulletin de victoire… Dédié à Gordon, le monument est aussi un hommage à l’ensemble des soldats écossais, voire anglais ayant participé à la victoire des coalisés contre les troupes françaises de Napoléon. Dans sa disposition actuelle, le « monument Gordon » se dresse à quelques centaines de mètres à l’est de la Butte du Lion, près du carrefour de la chaussée de Charleroi et de la route du Lion, face au monument aux Hanovriens.
Stèle de style néoclassique réalisée en pierre bleue et d’une hauteur avoisinant les 5 mètres, elle comprend un piédestal surmonté de frontons triangulaires, eux-mêmes ornés de couronnes de laurier et sommés d’acrotères à leurs extrémités. Le piédestal porte une colonne cannelée sur sa longueur et brisée à son sommet qui vient ceindre une couronne de lauriers. La colonne brisée évoque la courte carrière de l’officier. Quant au socle, il porte deux bas-reliefs en vis-à-vis qui y ont été apposés au cours du temps : l’un représente des armes et est surmonté de l’insigne des Scots Guards composé d’un chardon entouré de la devise Nemo me impune lacessit. L’autre donne à voir les armoiries de Lord Aberdeen constituées de deux bras bandant un arc entourés de la devise Fortuna sequatur (et d’une couronne de feuilles de chêne). L’inscription suivante concerne Gordon :

« To the memory of
The hon. Sir Alexander Gordon, K.C.B.
Lt.Col. Scots Guards and aide de camp
To the duke of Wellington
After serving his country with distinction
He was killed at the Battle of Waterloo
18th june 1815 ».

En anglais et en français, un long texte a été gravé dans la pierre qui dit :

À la mémoire
De l’honorable Sir Alexandre Gordon,
Lieutenant-colonel,
Chevalier commandeur du très honorable ordre du bain, aide de camp du Field
Marshal du de Wellington et troisième frère de George, comte d’Aberdeen
__________________________
Il termina à l’âge de 29 ans
Sa courte mais glorieuse carrière,
en exécutant les ordres de son illustre général
à la bataille de Waterloo.
Sa bravoure et ses talents distingués
lui méritèrent l’approbation du héros
dont il partagea les dangers
en Espagne, au Portugal et en France
et qui lui donne les preuves les plus flatteuses de sa confiance,
dans d’importantes occasions.
Son pays reconnaissant lui a décerné, en récompense
de son zèle et de son activité dans le service,
dix médailles et l’honorable distinction de l’ordre du Bain.
Le duc de Wellington l’a justement regretté
et  l’a cité dans son rapport officiel
comme un officier qui donnait de hautes espérances
et dont la perte sera vivement sentie
par sa patrie.
Il n’était pas moins recommandable par ses vertus privées.
Son respect sincère pour la religion,
l’élévation de ses principes d’honneur,
sa probité sévère,
et les aimables qualités qui lui avaient acquis
l’attachement de ses amis, et l’amour de sa famille.
En témoignage de ces sentiments qu’aucun langage ne saurait exprimer,
une sœur inconsolable et cinq frères qui lui survivent
ont élevé ce modeste monument
à l’objet de leurs plus chères affections ».

Au XIXe siècle, le monument a fait l’objet d’une attention toute particulière de la part de la famille : à diverses reprises (mentionnées dans la pierre), il a été restauré et réparé par un frère d’Alexander Gordon, avant d’être pris en charge par ses descendants. Classé comme monument historique en août 1978, devenu propriété de la Régie des Bâtiments, il a fait l’objet d’une restauration par les autorités compétentes en 2011-2012.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse
http://napoleon-monuments.eu/Napoleon1er/1815MontUK.htm#Gordon (sv. décembre 2013)

Monument Hubert et Mathieu Goffin

Monument Hubert et Mathieu Goffin

Map

Carte : 
Adresse : 
chaussée de Charleroi – à la limite entre Braine-l’Alleud et Lasnes
Titre alternatif : 
GORDON Alexander
Image : 
Monument Hubert et Mathieu Goffin
Catégorie : 
Auteur de la fiche : 

Pages

S'abonner à RSS - Waterloo