Dominique Bonsang : un jardin de transition

Charleroi

Concevoir un jardin destiné à accueillir des sculptures des artistes "différenciés" du Créahm et situé entre des bâtiments à l'architecture contemporaine classique était une tâche difficile ! Autant essayer de concilier, l'informel et le formel, l'irrationnel et le rationnel. Ce pari, l'architecte paysagiste, Dominique Bonsang, l'a pourtant relevé, lors de la conception du jardin de plantations de l'Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées (AWIPH), où prennent place les êtres imaginaires du fabuleux "zoo" inventé par les artistes du Créahm.

Un réseau d'allées rectilignes découpe l'espace de manière à faciliter les déplacements. Mais l'itinéraire amène invariablement les passants à circuler autour d'une fontaine centrale en forme de pyramide. Celle-ci concrétise symboliquement le glissement imperceptible de l'organisation rationnelle du jardin vers le monde irrationnel des sculptures. Les oeuvres sont entourées d'écrins de verdure qui forment des enclos, à la géographie informelle, qui assurent une transition entre l'esprit des sculptures et celui de l'architecture du bâtiment. La traversée du parc se mue alors en une promenade surprenante à travers un monde fantastique.

Le site : le site Saint Charles à Charleroi - Agence wallonne pour l'intégration des personnes handicapées (AWIPH)

Depuis 1994, la Région wallonne est compétente pour certaines matières relatives à la politique en faveur des personnes handicapées. C'est pourquoi, par un décret de son conseil régional, daté du 6 avril 1995, elle a créé l'Agence wallonne pour l'intégration des personnes handicapées (AWIPH). Dans la foulée, le Gouvernement wallon a également décidé d'ériger le siège de cette nouvelle institution sur le site Saint-Charles, à Charleroi.

Le ministre régional wallon de l'Action sociale, Willy Taminiaux, a alors suggéré d'insérer des oeuvres d'artistes handicapés mentaux, sur ce nouveau site. Il a confié au centre liégeois d'accompagnement aux handicapés mentaux adultes, Créahm (Création - Handicap mental), le soin de coordonner ce projet qui doit, toujours selon la volonté d'ouverture du ministre, impliquer d'autres institutions de ce type, établies en Wallonie.

La Commission des arts de la Région wallonne a alors été chargée d'assurer la bonne implantation de ce parc de sculptures et d'organiser un concours, afin de choisir un projet d'architecture paysagère pour conformer le jardin à ces nouveaux occupants ! C'est à l'architecte paysagiste Dominique Bonsang (bureau Verazur) qu'a été confiée cette délicate mission.

Adresse : rue de la Rivelaine, 21 6061 Charleroi

Conditions d'accès : zone de jardin accessible sans restriction