Mariette Delahaut

Commandeur
(
2022
)

Discrète, centenaire depuis quelques mois, la Namuroise Mariette Delahaut a eu une vie extraordinaire, essentiellement tournée vers l’éducation des jeunes.

Madame Delahaut se souvient :  « J’avais 18 ans en 1940. L’exode, l’école des sœurs de Notre-Dame, où je suivais les cours, fermée. Un examen organisé à Charleroi pour donner leur diplôme aux rhétoriciens. Le refus des Facultés Notre-Dame de la Paix d’accueillir des jeunes-filles. L’impossibilité de faire les trajets en train vers Louvain ou Liège. J’ai fini par suivre des cours de régendat dans une école normale, et où j’étais la seule élève de la section littéraire. Puis, je me suis inscrite comme ambulancière à la Croix-Rouge, ce qui m’a conduite notamment à ensevelir les corps de dizaines de Namurois tués lors des bombardements alliés d’août 1944. On n’a aujourd’hui aucune idée des difficultés de cette période...».

En 1953, elle obtient une bourse Fulbright et part aux USA où elle dirigera quelques années la mission des enseignants francophones en Louisiane.

De retour au pays, Mariette Delahaut a créé l’Ecole normale de Glons, de Lesves, et surtout celle de l’enseignement spécialisé primaire et secondaire à Jambes.

Ecole qui porte son nom depuis 1996.

Directrice dans un métier exercé à l’époque uniquement par des hommes, elle a sans cesse innové par des méthodes de gestion modernes.

Madame Delahaut a été anoblie par le Roi Philippe en 2017.

En élevant Mme Mariette Delahaut au grade de Commandeur du Mérite wallon, le Gouvernement entend mettre à l’honneur une personnalité attachante qui a réalisé un parcours de vie exemplaire en vouant son existence aux autres, en particulier à la jeunesse. Mariette Delahaut fait honneur à la Wallonie.

Septembre 2022