15 avril 1861 : brevet pour le « Procédé Solvay »

15 avril 1861 : brevet pour le « Procédé Solvay »


Ernest Solvay, timbre-poste belge émis le 22 octobre 1955. Série « Les inventeurs »

Esprit curieux, « apprenti-directeur » dans l’usine à gaz de son oncle, Ernest Solvay s’intéresse notamment à la récupération de l’ammoniaque. Une expérience lui permet d’obtenir du carbonate de soude et, conscient du parti qu’il peut tirer de sa découverte, l’autodidacte prend un premier brevet, le 15 avril 1861, qui, depuis lors, est connu sous le nom de « Procédé Solvay ». Il s’agit d’un processus de production à grande échelle du carbonate de sodium à partir du sel marin, de l’ammoniaque et de l’acide carbonique. La soude étant utilisée dans la fabrication de nombreux produits industriels tels que le verre, le savon, le papier ou encore les textiles, les affaires de Solvay sont promises à un développement considérable. En quelques années, c’est un véritable empire de la chimie qui se construit à Couillet, sur un site proche du chemin de fer, de la Sambre et des mines de charbon.

 

 

 

Paul Delforge