Gilles Binchois

Mons c. 1400, Soignies 20/09/1460

Contemporain de l’illustre Guillaume Dufay, Gilles Binchois est reconnu comme un compositeur de chansons profanes dont l’influence sur les générations suivantes semble s’être davantage exercée que celle de Dufay, voire de l’Anglais John Dunstable. Ses œuvres ont en effet été maintes fois empruntées, utilisées voire transformées. Ses musiques sont presque toujours écrites à trois voix, et se fondent généralement sur des poèmes à forme fixe, des ballades et surtout des rondeaux, dont il n'a pas écrit le texte lui-même, sans que l’on connaisse toujours l’auteur. Il s'agit de vers d'inspiration courtoise qui disent et redisent sans cesse les espoirs, les adieux, les regrets des amours. Destinée à des cours princières et au divertissement, la musique de Binchois est d'une simplicité raffinée.
À l’instar de Dufay, Binchois est l’initiateur d'un style nouveau. Peut-être a-t-il pris exemple sur des musiciens anglais, mais il emprunte aussi aux Italiens et aux Français pour réaliser une synthèse qui donne à la musique une technique nouvelle et une esthétique qui s'oppose aux usages du XIVe siècle. Aux alentours de 1430, la musique de Binchois (comme celle de Dufay) est considérée comme une véritable ars nova. Il se situe ainsi à l'aube du contrepoint classique, qui sera normalisé plus tard par Josquin Desprez.
Il serait réducteur de limiter Binchois à la musique profane. Ses motets et ses magnificat illustrent aussi son style volontairement simplifié. De beaux fragments de messe, « écrits en style de cantilène ou bien dans une alternance de soli à deux voix et de chœurs à trois voix », ainsi qu’un Te Deum ont été retrouvés, mais pas les « passions en nouvelle manière » (1438) qui, si elles avaient été conservées, seraient aux origines du genre.

Robert WANGERMÉE, dans JORIS Freddy, ARCHAMBEAU Natalie (dir.), Wallonie. Atouts et références d’une région, Namur, 2005
Robert WANGERMÉE, Guillaume Dufay et la renaissance en musique, dans Robert WANGERMÉE et Philippe MERCIER (dir.), La musique en Wallonie et à Bruxelles, t. I : Des origines au XVIIIe siècle, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1980, p. 130-133
Histoire de la Wallonie (L. GENICOT dir.), Toulouse, 1973, p. 183, 261
La Wallonie. Le Pays et les Hommes. Lettres - arts - culture, t. I, p. 479-486

Paul Delforge, septembre 2012