Pol Boël

Bruxelles 11/05/1923, La Louvière 19/07/2007

Député wallon : 1985-1987 ; 1988-1991 ; 1992-1995

Fils de René Boël, et arrière-petit-fils de Gustave Boël qui avait fondé les usines du même nom à La Louvière…, l’industriel Pol Boël a fait l’essentiel de sa carrière dans la sidérurgie avant de glisser progressivement vers le monde de la finance et de la politique. Administrateur-délégué des Usines Gustave Boël (1963-1985), il remet les rênes du pôle industriel à son cousin Jacques et devient le président du Conseil d’administration des UGB (1985-1997). Administrateur du Groupement des hauts-fourneaux et aciers belges (1964), du Centre de Recherches métallurgiques de Liège (1966), de l’Union wallonne des Entreprises (1971), vice-président de la Fédération des Entreprises de Belgique (1984-1985), vice-président de la société de portefeuille Sofina, président de Boëlinvest (1983-1992), il entre en politique en 1985 quand il est élu au Sénat en tant que représentant libéral de l’arrondissement de Soignies, puis de Mons-Borinage. Au Sénat comme au Conseil régional wallon, il siège durant dix années (1985-1995) et s’implique particulièrement dans la défense des intérêts de « sa » région du Centre : la mise à gabarit du canal, l’amélioration des réseaux autoroutiers et surtout l’achèvement des ascenseurs de Strépy-Thieu dont il est l’avocat acharné.
Conseiller communal PRL de La Louvière élu en 2000, il met un terme à sa carrière politique en 2006 en même temps que Willy Taminiaux.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 61-62

sénateur (1985-1995)
membre du Conseil régional wallon (1985-1995)
conseiller communal de La Louvière (2001-2006)

Paul Delforge, décembre 2014