André Bondroit

Lobbes 13/09/1943

Député wallon : 1985-1987

Militant et animateur socialiste dès son plus jeune âge, président de la section du PS de Lobbes, assistant social au CPAS d’Anderlues, André Bondroit est élu conseiller communal à Lobbes en 1970 et devient d’emblée Premier échevin (1971-1976). Membre des Cabinets de Jacques Hoyaux à la fin des années septante, il parvient à décrocher un mandat de député dans l’arrondissement de Thuin en 1985 et siège ainsi à la Chambre et au Conseil régional wallon pendant deux ans (1985-1987).
Après la fusion des communes, il se retrouve dans l’opposition, dont il est le chef de file. Président d’Intersud, commissaire spécial au Logis saint-ghislainois, Bondroit parvient à ramener le PS dans la majorité en 2000 et lui-même parvient à être bourgmestre durant une législature chahutée (2001-2006). À la tête de la liste « Ensemble » composée de mandataires PS, MR et cdH, A. Bondroit remporte le scrutin communal de 2006 (7 sièges), mais cdH (5) et MR (4) s’allient pour former majorité. Conseiller communal, André Bondroit retrouve les bancs de l’opposition, où il est le chef de groupe. Quand ses colistiers PS décident de se retirer de la liste ensemble pour se présenter seuls au scrutin derrière Tommy Leclercq (janvier 2010), il décide d’emmener une liste Ensemble qui ne décroche qu’un seul mandat de conseiller communal ; dans l’arithmétique de Lobbes, cela s’avère suffisant pour apporter au cdH (5) et au MR (3) une majorité de 9 sièges sur 17. Dans la nouvelle équipe, Bondroit devient président du CPAS. En février 2013, il est exclu du PS.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 62 – Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2012

conseiller communal de Lobbes (1971-)
échevin (1971-1976)
député (1985-1987)
membre du Conseil régional wallon (1985-1987)
bourgmestre (2001-2006)
président du CPAS (2012-)

Paul Delforge, décembre 2014