Joseph BRUYERE

Maastricht 5/10/1948

Coureur cycliste professionnel (de 1970 à 1980) ayant mené l’essentiel de sa carrière au sein d’une équipe dont Eddy Merckx était l’indiscutable chef de file, Joseph Bruyère était considéré comme le lieutenant, voire l’équipier de luxe de son leader. Doté d’une force athlétique d’exception, le géant de Saint-Remy (près de Visé et Dalhem) s’est forgé un beau palmarès dans le sillage du « cannibale ». Ainsi, au printemps 1976 et 1978, il parvient à inscrire son nom à deux reprises au palmarès de la classique Liège-Bastogne-Liège. En 1974, il avait porté le maillot jaune pendant trois jours, performance qu’il réédite en 1978 : en l’absence d’Eddy Merckx, Bruyère s’empare de la tunique caractéristique du leader du classement général et la conserve pendant neuf jours (du 7 au 15 juillet), avant de lâcher prise sur les pentes de l’Alpe d’Huez, terminant finalement 4e et au pied du podium à Paris. Sur les routes d’Europe durant toute la saison, imposant son rythme au peloton, Bruyère accrocha aussi trois « Circuit du Volk » (1974, 1975 et 1980).

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse
Théo MATHY, Dictionnaire des sports et des sportifs belges, Bruxelles, 1982, p. 36
Didier MALEMPRE, Joseph Bruyère, Bruxelles, Luc Pire, 2008
http://www.siteducyclisme.net/coureurfiche.php?coureurid=2774 (s.v. septembre 2014)

Paul Delforge, décembre 2014