Achille Chavée

Charleroi 6/06/1906, La Louvière 4/12/1969

Vieux peau-rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne, ainsi qu’il aimait à s’appeler lui-même (Décoctions, 1964-1974), Achille Chavée est un artiste surréaliste d’adhésion, Wallon de cœur et en actes, très engagé dans les milieux de la gauche politique.
Déjà sa scolarité s’est réalisée en zig zag ; il l’achève docteur en droit de l’Université libre de Bruxelles (1930), tout en semant la bonne parole communiste et wallonne sous l’influence de Plisnier et Destrée. Fédéraliste respectueux des droits de la Flandre, il met sa plume au service de ses idées.
En politique comme en poésie, les options de Chavée, très tôt, sont nettes et définitives : à 26 ans, le jeune fédéraliste est l’un des animateurs du groupe surréaliste Rupture, dont le manifeste en appelle à la libération totale de l’homme par celle de la création poétique et la transformation de la société par la révolution politique et sociale. Du Groupe surréaliste du Hainaut aux éditoriaux incendiaires de La Bataille wallonne, c’est une même foi intransigeante qui l’anime : celle d’un homme pour qui la liberté littéraire et la liberté politique vont de pair et ne s’accommodent d’aucun compromis.
Jeune avocat, élu conseiller communal POB à La Louvière, Achille Chavée s’oriente vers le Parti communiste à l’instar des chefs du mouvement surréaliste, André Breton et Paul Éluard. Les grèves de 1932 et la découverte d’André Breton constituent un moment-clé : « Le surréalisme a été pour moi comme une véritable révélation, liée à l’aspect insurrectionnel des grèves de 1932. La synthèse s’est établie d’elle-même entre la poésie et mes convictions politiques… » confiera Chavée qui rêve de changer la société. Co-organisateur de la première exposition internationale du surréalisme en Belgique, Chavée offre au public l’occasion de découvrir ceux qui sont en train de devenir des grands noms internationaux. Néanmoins, il se brouille avec Breton au moment de la Guerre d’Espagne, adhère au stalinisme et s’engage comme volontaire dans la brigade Dombrovski des Brigades internationales, en tant qu’officier puis auditeur militaire (1936). Son livre Une foi pour toutes (sans S à foi) est consacré à cet événement. C’est en 1937 qu’il quitte le POB pour le PCB, dont il restera membre jusqu’à sa mort. Traqué par les nazis durant la guerre, il leur échappe in extremis et, résistant communiste, entre dans la clandestinité. Présent au Congrès national wallon de Liège en octobre 1945, Chavée sera un militant wallon actif jusqu’à son dernier souffle, embrassant notamment la cause du Mouvement populaire wallon.
Le groupe Rupture (1934-1938) implose au retour d’Espagne de Chavée qui forme alors le Groupe surréaliste en Hainaut (1939). Cofondateur du groupe Haute Nuit à Mons en 1947 pour fuir l’étiquette mercantile d’un certain surréalisme, il rallie le groupe CoBrA (1948-1951) avant de mettre en place Schéma (1956), groupe hennuyer de recherches surréalistes. Avec ses amis Fernand Demoustier, André Balthazar, André Lorent, Albert Ludé, Max Michotte, Pol Bury, etc., il fonde l’Académie de Montbliard qui publiera la revue Daily-Bul. De 1957 à 1967, cette revue marque l’histoire des Lettres en Wallonie. Par la suite, le Daily-Bul désigne un groupe puis la maison d’édition que Balthazar anime à La Louvière.
C’est dans cette ville que l’artiste révolté a partagé ses dons, en animant notamment le Centre culturel local. Poète caustique, pratiquant l'humour noir et le non-sens, et dont la fidélité à l'émotion du moment assure la diversité de la forme, il excelle dans les aphorismes. Il s’est consacré totalement à l'écriture, éditant un recueil de poésies chaque année à partir de 1946.

BECHET Achille, Achille Chavée, Tournai, Unimuse, 1968
DELFORGE Paul, Encyclopédie du Mouvement wallon, t. I, Charleroi, 2000
MIGUEL André, Achille Chavée, collection "Poètes d'aujourd'hui", Paris, Seghers, 1969
DANTINNE Alain, Achille Chavée, le trafiquant de l'invisible, dans Textyles n°8, novembre 1991
BERRANGER Marie-Paule, Achille Chavée, surréaliste dans la révolte, dans "Europe", Les surréalistes belges, n° 912, Paris, avril 2005, p. 132-134
CANONNE Xavier, Le Surréalisme en Belgique, 1924-2000, Fonds Mercator, Bruxelles, 2006
CANONNE Xavier, Nouvelle Biographie nationale, t. VI, p. 70-74
CHAVEE Achille    Pour cause déterminée, Bruxelles, René Henriquez, 1935
Le Cendrier de chair, La Louvière, Cahiers de Rupture, 1936
Une foi pour toutes, La Louvière, Cahiers de Rupture, 1938
La Question de confiance, Mons, Groupe surréaliste en Hainaut, 1940
D'ombre et de sang, La Louvière, Éditions du Boomerang, avec un dessin de Pol Bury, 1946
Écorces du temps, Mons, Haute Nuit, 1948
De neige rouge, Mons, Haute Nuit, 1948
Écrit sur un drapeau qui brûle, Mons, Haute Nuit, 1948
Au jour la vie, Mons, Haute Nuit, 1949
Blason d'amour, Mons, Haute Nuit, 1950
Éphémérides, Mons, Haute Nuit, 1951
À pierre fendre, Mons, Haute Nuit, 1952
Cristal de vivre, Mons, Haute Nuit, 1954
Entre puce et tigre, La Louvière, Éditions de Montbliard, 1956
Catalogue du seul, La Louvière, Éditions de Montbliard, 1956
Les Traces de l'intelligible, La Louvière, Éditions de Montbliard, 1957
Quatrains pour Hélène, Mons, Haute Nuit, 1958, avec un portrait de l'auteur par Freddy Plongin, 1958
L'Enseignement libre, poème, notes, moralités, aphorismes. Mons, Haute Nuit, avec un portrait de l'auteur par lui-même, 1958
Lætare 59, aphorismes, La Louvière, Daily-Bul, 1959
Le Prix de l'évidence, Paris-Bruxelles, Bibliothèques Phantomas, 1960
L'Éléphant blanc, 1961, La Louvière, Daily-Bul, 1961
Poèmes choisis, Bruxelles-Paris, Anthologie de l'Audiothèque, 1962
Le Sablier d'absence, Bruxelles, Éditions Edda s.d, 1963
Décoctions, La Louvière, Daily-Bul, 1964
De vie et de mort naturelles, La Louvière, Éditions de Montbliard, 1965
Adjugé, La Louvière, Daily-Bul, collection "Les Poquettes volantes", 1966
L'Agenda d'émeraude, La Louvière, Éditions de Montbliard, avec quatre dessins d'Urbain Herregodts, 1967
Ego-Textes d'Achille Chavée, précédés d'un Mélangeur de Pol Bury, poèmes et aphorismes (choisis par André Balthazar), La Louvière, Daily-Bul, 1969
Le Grand cardiaque, 1969, La Louvière, Daily-Bul, 1969
Au demeurant, 1969, aphorismes, La Louvière, Daily-Bul, 1969

Paul Delforge, octobre 2011