Sébastien De Corbion

Sedan date inconnue, lieu et date de décès inconnus

Petit village de Famenne connu depuis le IXe siècle, Corbion a donné son nom à une famille de seigneurs dont le représentant le plus ancien connu, Hugues de Corbion, vit au milieu du XIIIe siècle. Soumis à la Loi de Beaumont, les Corbion sont fidèles aux princes-évêques de Liège. À l’entame du XVIe siècle, l’un des représentants de la lignée, Sébastien, se distingue lors de la bataille de Marignan. Ecuyer, capitaine de cavalerie, Sébastien de Corbion dispose d’une arme toute particulière sur ce glorieux champ de bataille : un pistolet. En fait, il manie avec aisance et d’une seule main un fusil dont le canon et la crosse ont été sciés.

Les légendes qui entourent de Corbion, surnommé « capitaine Pistollet », sont nombreuses et les versions sont multiples, les uns faisant naître de Corbion en 1520, les autres datant l’invention du pistolet de 1520, alors que d’autres évoquaient la présence du soldat wallon à Marignan en 1515.  D’autres sources situent en 1630 l’invention de pistolets d’arçon par Sébastien, armurier établi à Corbion. Quoi qu’il en soit, que cette invention trouve son origine en pays wallon confirme l’importance du secteur de la fabrication d’armes.

Auguste FRANCOTTE, René LALOUX (préface), Fabrique nationale d'armes de guerre. 1889-1964, Liège, Desoer, 1965, p. 15

Paul Delforge, décembre 2013