Yves de Seny

Liège 23/01/1938

Député wallon : 1988-1991 ; 1992-1995

Licencié en Notariat de l’Université catholique de Louvain (1963), notaire, Yves de Seny milite très jeune dans des mouvements catholiques. Président des jeunes PSC de Liège (1958), membre du comité d’arrondissement du PSC de Waremme (1977), il est élu au Sénat dans l’arrondissement de Huy-Waremme en 1987. Réélu en 1991, il siège ainsi tant à la Haute Assemblée qu’au Conseil régional wallon (1988-1995).
Sympathisant de l’asbl « Belgique et Chrétienté », membre de la Commission de la Santé du Sénat, il est un farouche opposant à la proposition de loi Lallemand-Michielsens relative à la dépénalisation partielle de l’avortement. Partisan d’attribuer aux provinces les compétences de la Communauté française (l’enseignement, la culture, la santé et l’aide aux personnes), il adopte néanmoins une partie des lois réformant les institutions belges en 1988, 1989 et 1993, non sans avoir réclamé une définition claire de « la loyauté fédérale ». Secrétaire du bureau du Conseil régional wallon (1992-1995), il s’intéresse encore particulièrement aux dossiers de la Défense nationale.
Fondateur du Syndicat national des propriétaires et rédacteur en chef de son périodique Le Cri, il n’est pas élu par les électeurs de l’arrondissement de Huy-Waremme quand il se présente au Parlement wallon en 1995 et il n’est pas repêché par son parti.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 185-186

sénateur (1988-1995)
membre du Conseil régional wallon (1988-1995)

Paul Delforge, décembre 2014