Jean Dupuis

Marcinelle 24/10/1875, Marcinelle 11/10/1952

En 1898, Jean Dupuis s’installe comme maître imprimeur à Marcinelle, dans la maison familiale. Il a appris le métier auprès d’autres imprimeurs et typographes et il saisit l’occasion de racheter du petit matériel d’imprimerie : les débuts sont difficiles mais l’entrepreneur est volontaire. Les affaires commencent à marcher et il investit dans du nouveau matériel, déménage, et malgré l’incendie qui ravage « l’imprimerie Dupuis » en 1914 avant d’affronter les années de guerre, Jean Dupuis parvient à relancer ses activités en imprimant un journal paroissial, L’ami du foyer. L’idée d’une publication régulière fait son chemin ; l’imprimeur s’adapte au marché, lance Les Bonnes soirées et devient maison d’édition. Le Moustique voit alors le jour (1924) avant de se transformer plus tard en Télémoustique, mais c’est Spirou, né en 1938, qui va assurer l’expansion internationale de la maison Dupuis. Jean Dupuis laisse à ses deux fils, Charles et Paul, une société sans commune mesure avec l’installation primitive dans la maison familiale. Placé sous la direction de Charles Dupuis, Le Journal de Spirou symbolise le succès de l’entreprise familiale wallonne qui, établie à Marcinelle, conservera son autonomie jusqu’en 1985.

http://www.bdparadisio.com/dupuis1.htm
KURGAN Ginette, JAUMAIN Serge, MONTENS Valérie, Dictionnaire des patrons en Belgique, Bruxelles, 1996, p. 261-262
POTELLE Jean-François (dir.), Les Wallons à l’étranger, hier et aujourd’hui, Charleroi, Institut Destrée, 2000, p. 135
La Wallonie à l’aube du XXIe siècle, Namur, Institut Destrée, Institut pour un développement durable, 2005
La Wallonie. Le Pays et les hommes (Arts, Lettres, Cultures), Bruxelles, t. IV, p. 325

Paul Delforge, octobre 2011