Namur ( ?) 07/1186, 12/02/1247

Au terme du long règne d’Henri l’Aveugle, ses biens sont dispersés : sa dernière fille, Ermesinde, hérite des seuls comtés de Laroche et Durbuy, et doit renoncer au comté de Luxembourg et au comté de Namur que détenait son père depuis 1136. Par son premier mariage avec Thiébaut Ier, comte de Bar, elle parvient à obtenir de l’empereur la récupération du comté de Luxembourg. La tentative du couple de récupérer le comté de Namur par les armes se heurta à l’opposition de Philippe de Hainaut et le traité de Dinant (26 juillet 1199) acta le statu quo.

Peu de temps après le décès de son premier mari, Ermesinde contracta un second mariage (1214), avec le fils du comte de Limbourg, cette fois. Ermesinde inscrit alors le Luxembourg dans une nouvelle histoire car Waléran, son nouvel époux, lui apporte le comté d’Arlon et, par conséquent, le lien territorial unifiant toutes ses terres. Ayant échoué dans une nouvelle tentative de reprendre le comté de Namur (2e traité de Dinant, 13 mars 1223), Waléran garantit néanmoins à Ermesinde les possessions de son premier mariage et lui apporte une descendance, dont Henri V est le plus connu.

Veuve à nouveau (1226), la comtesse Ermesinde organise son État et accorde les premières franchises aux deux seules villes dignes de ce nom : Echternach (en 1236/8) et Luxembourg (1244), ainsi qu’à Thionville qui jouit d’un statut particulier (1239). Durant son règne, Ermesinde fera construire l’abbaye cistercienne de Clairefontaine pour servir de nécropole comtale à sa famille. Elle est établie à proximité d’une source, qui sera bénite en 1471 par saint Bernard de Clairvaux. Lors de fouilles archéologiques entreprises sur le site de l’ancienne abbatiale, les tombeaux de la comtesse Ermesinde et de son fils Henri ont été mis au jour.

Ermesinde de Luxembourg est l’héroïne du roman Les Héritiers du Lion, de Marc Ronvaux.

Félix ROUSSEAU, Henri l’Aveugle : comte de Namur et de Luxembourg, 1136-1196, Liège, Bibliothèque de la Faculté de philosophie et lettres de l’Université, 1921
Gilbert TRAUSCH (dir.), Histoire du Luxembourg. Le destin européen d’un « petit pays », Toulouse, Privat, 2010
Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse

Paul Delforge, septembre 2012